Migrants : 40 à 60 personnes pourraient être accueillies à Limoges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Abalo

Dans le cadre du démantèlement de la jungle de Calais, 900 migrants au total devraient être hébergés en Nouvelle-Aquitaine. La préfecture de la Haute-Vienne dit étudier la possibilité d'accueillir 40 à 60 personnes sur Limoges.

Un centre d'accueil et d'orientation pourrait ouvrir prochainement à Limoges. Dans un communiqué du 14 octobre 2016, la préfecture de la Haute-Vienne annonce que des "investigations sont conduites […] pour ouvrir un CAO […] qui pourrait accueillir 40 à 60 personnes".

Comme nous l'annoncions le 3 octobre, une cinquantaine de personnes vont être prises en charge à Saint-Léger-la-Montagne, probablement autour des 20 ou 21 octobre.
En Corrèze, une vingtaine de migrants doivent être logés dans un centre à Voutezac. Une réunion publique d'information s'est tenue le 13 octobre en présence du sous-préfet de Brive.   La commune de St Priest-de-Gimel pourrait également être sollicitée

Les services de l'Etat mobilisés


Au total, ce sont 900 migrants en provenance de Calais qui doivent être répartis sur toute la Nouvelle-Aquitaine.
Les CAO (centres d'accueil et d'orientation) "sont des lieux ouverts où les migrants sont hébergés dans de bonnes conditions et se voient proposer un accompagnement personnalisé pour examiner leur situation (juridique, sociale et médicale). Les CAO sont financés par l’État", explique la préfecture.