Mobilisation à Limoges contre le projet de carte scolaire 2019

Publié le Mis à jour le

Autour de 150 personnes se sont réunies ce mardi matin 5 février 2019 devant le rectorat à Limoges. Des enseignants mais également des parents d'élèves, venus manifester contre le projet de carte scolaire 2019 et les suppressions de classes. 

Réunis en intersyndicale, le SNUIpp-FSU, le SE-UNSA, le Sgen-CFDT et le Snudi-FO appelaient les enseignants à cesser le travail ce mardi 5 février 2019. Un mouvement de protestation contre la future carte scolaire pour la rentrée 2019.

Rendez-vous avait été donné à 11h, devant le rectorat à Limoges. 150 personnes étaient présentent. Avec les enseignants se trouvaient également des parents d'élèves concernés par des fermetures de classes. 

Des parents d'élèves de Razès, où l'école doit passer de 6 à 5 classes en septembre, avec la suppression d'un poste d'enseignant mais aussi probablement un poste d'Atsem, étaient présents, tout comme des parents d'élèves du RPI de St Brice sur vienne /St Martin de Jussac ou encore de St-Jouvent, toujours pour la même raison, une fermeture de classe prévue pour septembre 2019. 

Les syndicats dénoncent une "logique comptable" du rectorat, qui ne prend pas en compte les besoins des écoles mais raisonnent en redéployant des postes, supprimant des classes d'un côté, en particulier en Creuse et en Corrèze, pour en ouvrir de l'autre, 8 ouvertures sont programmées. Lundi 4 février s'est tenu un comité technique sur la carte scolaire, boycotté par les syndicats qui estiment que "le département devrait obtenir 60 postes supplémentaires pour avoir le même taux d'encadrement que la moyenne nationale".