Le muguet du 1er mai vendu dans la rue fait toujours recette

© France 3 Limousin
© France 3 Limousin

Le premier mai c'est d'abord le jour du muguet ! Depuis les année 30, tout le monde peut le vendre dans la rue en ce jour particulier. Mais sous certaine conditions. Une réglementation pas toujours respectée.

Par Angélique Martinez

C'est une tradition, chaque année, les vendeurs de muguets envahissent les rues du centre-ville. Et certains sont arrivés dès hier soir à Limoges. Pourtant, ils ne sont absolument pas fleuristes. 

La législation

la vente dans la rue est autorisée uniquement le 1er mai. Mais attention, interdiction par exemple d'exposer le muguet sur des tables ou encore d'ajouter des fleurs aux bouquets. Des règles pas tout le temps respectées. Beaucoup de vendeur d'un jour n'hésitent pas à mettre le paquet pour séduire le client. 

La vente du 1er mai est encadrée la plupart du temps par des arrêtés municipaux précisant :
-de vendre exclusivement  du muguet sauvage cueilli dans les bois
-vendre en petite quantité
-ne pas s'installer à proximité d'un fleuriste
-ne pas utiliser de table ou chaise pour matérialiser le point de vente
-ne pas constituer un danger ou une gêne pour les piétons et les véhicules

Les fleuristes dénoncent cette concurrence qu'ils jugent "déloyale" et tentent de se démarquer en proposant des bouquets mieux préparés.

France 3 Limousin - Vente du muguet du 1er mai par les particuliers - 01/05/2018
Reportage de Marie Sohier et Eric Boutin Intervenants : Jessica Gurene, vendeuse. Béatrice Coulaud, vendeuse. Hélène Girard, vendeuse. Carole Oriez, fleuriste



Sur le même sujet

Scènes d'été : le festival Vie Sauvage à l'assaut de la citadelle de Bourg-sur-Gironde

Les + Lus