• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Les pompiers de Limoges victimes d'un caillassage en pleine intervention

La vitre arrière du fourgon incendie a été cassée. / © SDIS 87
La vitre arrière du fourgon incendie a été cassée. / © SDIS 87

Alors qu'ils intervenaient pour un feu de véhicule dans un quartier de la ville, ce samedi 31 août 2019 en soirée, les pompiers ont été la cible de projectiles sur un véhicule incendie.

Par Gwenola Beriou

Les faits se sont déroulés vers 21h30 ce samedi 31 août, alors que six pompiers intervenaient pour un feu de moto dans le quartier du Mas Jambost à Limoges.
Alors qu'ils étaient en train d'éteindre l'incendie, les soldats du feu ont été pris à partie assez violemment. Leur fourgon a été la cible de projectiles. La vitre arrière gauche du véhicule a été brisée. Heureusement, aucun blessé n'est à déplorer.
Une plainte devrait être déposée auprès du commissariat de Limoges.
 


Ce type d'incivilités à l'égard des sapeurs-pompiers, alors même qu'ils interviennent pour la sécurité de chacun, a malheureusement tendance à se multiplier, y compris à Limoges comme l'explique Nicolas Corneloup, Secrétaire général adjoint F.O SDIS 87  : 

Les agressions envers les pompiers deviennent récurrentes, régulières. Elles n'ont pas seulement lieu dans certains quartiers comme Beaubreuil, La Bastide ou la ZUP de L'Aurence. Aujourd'hui, "M. et Mme Tout le monde" sont capables d'agresser un pompier : une personne un peu trop alcoolisée, quelqu'un qui nous insulte parce qu'il estime qu'on a un peu trop de retard."

"Les incivilités envers les pompiers deviennent récurrentes à Limoges"
Interview de Nicolas Corneloup, Secrétaire général adjoint F.O SDIS 87, après le caillassage de pompiers en pleine intervention à Limoges, le 31 août 2019.

Les sapeurs-pompiers réclament une prise en compte par les pouvoirs publics de cette évolution, et notamment davantage de moyens lors des interventions.Sept syndicats sur neuf ont appelé à la grève au niveau national.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction du directeur

Les + Lus