• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Prévention et maintien dans l'emploi : les nouvelles missions de la santé au travail en Haute-Vienne

Exemple de ciseaux ergonomiques sans anneaux qui permettent aux coiffeurs d'éviter les risques de troubles musculo-squelettiques. / © F3 Limousin / E. Boutin
Exemple de ciseaux ergonomiques sans anneaux qui permettent aux coiffeurs d'éviter les risques de troubles musculo-squelettiques. / © F3 Limousin / E. Boutin

Notre dossier santé du lundi 6 mai 2019 est consacré aux services de santé au travail (ex-médecine du travail). Au-delà du changement d'appellation, ses missions ont beaucoup évolué depuis 2004, en mettant notamment l'accent sur la prévention des risques ou le maintien dans l'emploi. 

Par Annaick Demars

Adapter les outils de travail pour éviter des troubles futurs, c'est l'une des missions des services de santé au travail. Exemple très concret avec Samia Riffaud qui est propriétaire de 9 salons de coiffure en Haute-Vienne. Elle a choisi d'équiper tous ses salariés de ciseaux ergonomiques sans anneaux afin d'éviter les risques de troubles musculo-squelettiques. Des salariés qui ont également bénéficié d'une journée de formation grâce à un partenariat entre les services de Santé au travail et la Carsat (caisse d'assurance retraite et de santé au travail)

Ils nous proposaient un accompagnement dans le financement de la formation et l'investissement des ciseaux, explique-t-elle, et ce n'est pas négligeable puisque c'est un accompagnement à hauteur de 70% et quand on forme beaucoup de collaborateurs comme moi, je vous assure que c'est confortable et qu'en plus il y a un résultat aussi positif vraiment je le conseille à tous les coiffeurs !



En Haute-Vienne, l'AIST, l'association interrentreprises de santé au travail assure le suivi de plus de 7000 entreprises et 67 000 salariés. Le médecin du travail n'est plus le seul interlocuteur.


Prévention et adaptation du poste de travail


Autre exemple d'intervention des services de santé au travail avec le cas de Jean-Luc Faye, 55 ans, qui a bénéficié du nouveau dispositif de maintien dans l'emploi. Ancien boucher dans un supermarché, il s'est vu proposer un reclassement comme hôte de caisse après une opération liée à des problèmes d'arthrose cervicale. Un dispositif de maintien dans l'emploi dont ont bénéficié entre 50 et 100 salariés en Haute-Vienne depuis la création de ce service en 2015. 

 
Limousin: quelles missions pour les services de santé au travail ?
Dossier santé consacré aux services de Santé au travail, l'ex Médecine du travail. Depuis 2004, au delà du changement d'appellation, ses missions ont beaucoup évolué. Elles mettent l'accent sur la prévention des risques liés à la santé au travail ou encore sur le maintien dans l'emploi. Bref, ce n'est plus seulement la traditionnelle visite médicale obligatoire que tous les salariés connaissent... Dossier de Gwénola Bériou et Eric Boutin avec les interventions de : Céline Lasnier, Responsable de salon; Samia Riffaud, Gérante de salons de coiffure; Pascal Dumont, Directeur de l'AIST 87; Jean-Luc Faye, Hôte de caisse; Cécile Boutaud-Paulhan, Infirmière en santé au travail - F3 Limousin - Beriou/ Boutin

Sur le même sujet

Gilles Gauthier, directeur de la SOBEVAL

Les + Lus