Raz de marée En Marche en Limousin : quelle sera la suite ?

© F3Limousin
© F3Limousin

5 des 6 circonscriptions de la région sont entre les mains d’un mouvement qui n’existait pas il y a quelques mois. Quelles seront les conséquences de cette nouvelle donne politique, au niveau local et régional ? Premiers éléments de réponses avec notre politologue Christian Moulinard.

Par François Clapeau

Premier rendez-vous à l’agenda politique : une séance plénière au Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine.
Le lundi 26 juin, les 183 conseillers régionaux se réuniront à Bordeaux.


Vers un nouveau groupe politique à la Région ?


La gauche occupe actuellement 107 sièges, la droite et le centre 47, et le Front national 29. C’est ce découpage qui pourrait évoluer.

Car aujourd’hui, La République En Marche n’a officiellement aucun élu dans cette assemblée. Normal, le mouvement d’Emmanuel Macron n’existait pas lors des élections.

Mais il est désormais difficile de voir un avenir pour le parti socialiste, et des élus de la majorité régionale devraient être tentés de rejoindre la nouvelle majorité présidentielle.
De la même façon, des élus de l’opposition de droite pourraient eux aussi se retrouver sous la bannière En Marche.

Un nouveau groupe apparaîtrait alors. Il disposerait de moyens financiers et d’un secrétariat. Le fonctionnement de l’exécutif régional en serait directement impacté.

En attendant, ce dimanche 18 juin au soir, le président de la Nouvelle Aquitaine s'exprimait sur twitter avec une bienveillance notable : 

Pour Christian Moulinard, politologue de France 3 Limousin, un tel changement n'est tout de même pas pour demain : 

Nouveaux enjeux pour les municipales de 2020 ?


En Limousin, les élections municipales représentent le prochain rendez-vous politique local. Elles auront lieu en 2020.

A Limoges, la dernière élection en 2014 a été marquée par une défaite historique du parti socialiste face à la droite emmenée par Emile-Roger Lombertie.

Ces élections législatives ne vont pas aider l’ancienne majorité à reprendre du poil de la bête.

De nouveaux visages pourraient continuer à émerger sur la scène politique de la ville.

Les trois circonscriptions de Haute-Vienne aujourd’hui détenues par En Marche englobent en effet trois parties de Limoges.

Difficile de dire qui cherchera à ravir le fauteuil du maire actuel Emile-Roger Lombertie…

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Formation de soudeur

Près de chez vous

Les + Lus