• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Résistance : hommage à Joseph Storck au lycée Gay-Lussac de Limoges

Une plaque a été dévoilée au lycée Gay-Lussac de Limoges en hommage à Joseph Storck le 4 novembre 2015 / © F3Limousin
Une plaque a été dévoilée au lycée Gay-Lussac de Limoges en hommage à Joseph Storck le 4 novembre 2015 / © F3Limousin

Il fut proviseur d'un grand lycée de Limoges entre 1938 et 1944. Un hommage a été rendu le 4 novembre 2015 à Joseph Storck, Juste parmi les Nations pour son aide apporté aux juifs pendant la seconde guerre mondiale. Une plaque portant son nom a été dévoilée. 

Par Hélène Abalo

Reconnu "Juste parmi les Nations" le 14 juin 1998 à titre posthume, Joseph Storck avait également reçu l'hommage de Limoges qui l'avait fait citoyen d'honneur de la ville. Ce 4 novembre 2015, c'est le lycée Gay-Lussac qui souhaitait honoré cet ancien proviseur.

Né le 26 août 1897 à Guebwiller en Alsace, mobilisé lors de la 1e guerre mondiale, il obtient ses diplômes de professeur de lettres en 1928. En 1938, il est nommé proviseur du lycée Gay-Lussac à Limoges et le restera jusqu'en 1944. Pendant cette période sombre, Joseph Storck va protéger ses élèves juifs en leur fournissant notamment de faux papiers. Il ira jusqu'à interdire l'accès de l'établissement à la police de Vichy. 

Et Lazare Landau fut sauvé...

Si Joseph Storck a été reconnu "Juste parmi les Nations", c'est notamment pour avoir sauvé Lazare Landau. On peut lire le récit de ce "sauvetage" sur le site internet du comité français Yad Vashem : "En 1944, la milice fit irruption à l'école, à la recherche de Juifs et de sympathisants de la Résistance. Joseph Storck prit le risque de cacher pendant toute l'opération Lazare dans un réduit attenant à son bureau. Ce n'est qu'après la Libération que Lazare découvrit qu'il n'avait pas été le seul élève juif du lycée de Limoges pendant l'Occupation." Parmi eux se trouvait d'ailleurs Marcel Mangel,  plus connu sous le nom de Marcel Marceau, le mime.

Un repos bien mérité

Après sa retraite, Joseph Storck est élu maire de Guebwiller, sa ville natale, en 1971. Père de 3 enfants, présents lors de la cérémonie au lycée Gay-Lussac ce 4 novembre, il était également huit fois grand-père. Il s'est éteint le 4 janvier 1989. 

VIDÉO


Intervenants :
Jean-Christophe Torres, proviseur du lycée Gay-Lussac
Pascal Plas, professeur d'histoire à la chaire supérieure
Raymonde Cahuzac, fille de Joseph Storck

Reportage : Noëlle Vaille, Henri Simonet - Montage : Alain Lafeuille
Hommage à Joseph Storck au lycée Gay-Lussac de Limoges
Le 4 novembre 2015, le lycée Gay-Lussac de Limoges a rendu hommage à l'un de ses proviseurs : Joseph Storck. Durant la seconde geurre mondiale , il a sauvé une centaine d'élèves juifs, dont Marcel Mangel, plus connu sous le nom de Marcel Marceau, le mime. Intervenants : Jean-Christophe Torres, proviseur du lycée Gay-Lussac Pascal Plas, professeur d'histoire à la chaire supérieure Raymonde Cahuzac, fille de Joseph Storck  - Reportage : Noëlle Vaille, Henri Simonet - Montage : Alain Lafeuille

 

Les Justes parmi les Nations

source Yas Vashem (comité française)
"Les personnes reconnues « Justes parmi les Nations » reçoivent de Yad Vashem un diplôme d'honneur ainsi qu'une médaille sur laquelle est gravée cette phrase du Talmud : « Quiconque sauve une vie sauve l'univers tout entier ».  Il s’agit de la plus haute distinction civile de l’état d’Israël. Au 1er janvier 2015, le titre avait été décerné à 25 686 personnes à travers le monde, dont 3 853 en France. Cependant le livre des Justes ne sera jamais fermé car nombreux sont ceux qui resteront anonymes faute de témoignages.
Reconnus ou non, ils incarnent le meilleur de l'humanité. En effet, tous ont considéré n'avoir rien fait d'autre que leur devoir d'homme. Ils serviront  de phares et de modèles aux nouvelles générations."

Sur le même sujet

Caroline, maroquinière à Piégut-Pluviers

Les + Lus