Tactile, facile à comprendre : quand le livre jeunesse s’adapte à tous les enfants

Publié le
Écrit par Isabelle Rio

Devant la pauvreté de l’offre de la littérature jeunesse pour les enfants déficients visuels ou présentant des retards d’apprentissages, une association et une maison d’édition s'unissent à Limoges pour éditer des livres adaptés. Présentation ce jeudi 3 février à la BFM.

En 2010, Caroline Chabaud, maman d’une enfant malvoyante, fonde l’association "Mes mains en or" pour éditer des livres tactiles à l’intention des enfants déficients visuels.

Caroline Chabaud partait du constat qu’elle n’avait pas trouvé beaucoup de livres pour accompagner les apprentissages de sa fille.

"J’ai toujours aimé raconter des histoires et comme tout parent, on s’aide de livres jeunesse. Mais j’ai très vite constaté que peu existaient pour que l’enfant lui-même trouve le plaisir de découvrir et puisse développer son imaginaire. Alors je me suis lancée".

Aujourd’hui, la maison d’édition œuvre pour l’accès à la lecture et à la culture des enfants en situation de handicap, en déficience visuelle et/ou intellectuelle. Aidés d'une vingtaine de bénévoles, des auteur(e), illustrateurs et illustratrices, une assistante d’édition et un graphiste mettent en commun leur temps et leurs compétences pour créer des albums tactiles adaptés.

Un travail remarqué puisque il a déjà été récompensé à deux reprises par des prix littéraires.

Une toute nouvelle collection de romans en FALC – facile à comprendre - est née juste avant le premier confinement en 2020 avec l’association Trisomie 21 de la Haute-Vienne. Neuf enfants et adolescents se sont retrouvés à dix reprises, chaque samedi matin en atelier à la BFM, pour créer ensemble le premier roman de cette collection.

Sabine Arnaud, co-présidente de l’association de Trisomie 21 Haute-Vienne, ne s’attendait pas à vivre une expérience aussi enthousiasmante. "Tous les jeunes, tous présentant une trisomie 21, ont été emballés par le projet et la bienveillance de l’encadrement. Une animation si rassurante et professionnelle que chaque enfant n’était que sourire ! Tous attendaient avec impatience le samedi suivant. Ils ont tous été très fiers de leur création, très fiers de montrer le livre fini à leurs proches", confie Sabine Arnaud.

Cet ouvrage, titré "Les TX21 ces nouveaux héros", a permis à ces jeunes de se retrouver ensemble, de s’écouter, d’échanger pour concevoir une histoire, ainsi que sa mise en images. Ils ont été acteurs du livre qu’ils rêvaient de lire.

Camille, 24 ans, vit avec sa maman. Mais sa trisomie ne l’empêche pas d’être autonome. Elle travaille comme assistante animatrice dans une maison de retraite au Val de l’Aurence. Elle garde un souvenir heureux de sa participation aux ateliers de création. "On a créé ensemble, on a appris à se connaître, on dessinait des personnages, on les coloriait, tous les samedis, c’était bien… Ce livre va permettre à d’autres jeunes de lire et de comprendre le message qu’on veut faire passer : qu’on est les mêmes personnes que vous, qu’on a aussi notre place comme tout le monde", précise Camille.

Le projet, porté par l’association "Mes mains en or", était accompagné par une autrice et une illustratrice, Sandrine-Marie Simon et Claire Gaudriot. La conception du second roman de la collection est programmée pour mars 2022. La collection s’appelle "Planète FALC" car elle se tourne vers le livre facile à lire et à comprendre. Il s’agit de textes simplifiés pour faciliter la compréhension de textes compliqués pour des personnes déficientes intellectuelles ou maîtrisant mal le français. Les mots sont simples, les phrases courtes, la mise en page claire, les images adaptées. Tout est ensuite validé par une lecture d’une personne ayant une déficience intellectuelle.

L’Europe s’est engagée dans le FALC depuis 2009 et de nombreux progrès ont été faits dans l’adaptation des textes. Ce sont des livres pour une lecture plaisir (fictions, recettes de cuisine…) mais aussi d’écrits plus techniques (textes administratifs, modes d’emploi, documents techniques…).  

Des albums tactiles… pour tous

Un album tactile est un ouvrage avec des éléments manipulables, un texte qui peut être en braille ou en gros caractères, mais aussi des images contrastées. Ce sont des livres attractifs, avec des couleurs appuyées. Tous ces éléments stimulent sensoriellement l’enfant, qui souvent depuis sa naissance a pris des repères. L’enfant qui ne peut compter sur ses yeux doit pouvoir être aidé dans sa représentation de l’espace, des volumes, des tailles, des formes, des matières… Ou des objets, des animaux, des personnages. Un CD audio complète parfois les textes et les images.

Ce sont tous les apprentissages du patrimoine mental de l’enfant qui s’en trouvent enrichis.

Des livres si beaux et bien faits qu’ils sont aussi à mettre dans les mains des enfants sans situation de handicap !

Sabine Gadrat, artiste et mère de deux enfants malvoyants (11 et 14 ans)

"Quand on parle d’offre jeunesse adaptée, on se heurte à peu de choix", regrette Sabine Gradat, qui a longtemps cherché pour ses deux ados malvoyants. "Il y a beaucoup à faire. Quand mes enfants étaient à la maternelle, je suis tombée sur une adaptation du Petit Chaperon Rouge. Un livre adapté tellement beau que j’en ai offert un exemplaire à la bibliothèque de la maternelle pour que tous les enfants puissent l’emprunter et le lire. C’est aussi ça l’adaptation : c’est renverser le bénéfice de cette accessibilité et permettre aux autres enfants d’avoir un autre langage que celui de pages de lecture classiques. Le toucher est très important pour l’imaginaire sensoriel", souligne Sabine Gadrat.

Cette dernière a d’ailleurs co-édité un agenda en ligne,  "dans tous les sens", référençant aussi tous les spectacles accessibles aux personnes en situation de handicap en Limousin.