Trois questions au dirigeant de Marck et Balsan, repreneur de France manufacture à Limoges

Publié le
Écrit par Thomas Milon avec Nina Santi

Laurent Marck, directeur général de Marck et Balsan vient de reprendre l'entreprise de confection de Limoges France manufacture et ses 13 salariés, en liquidation judiciaire. Il a présenté ce vendredi 13 mai 2022 son projet aux employés.

Pourquoi étiez-vous intéressés par France manufacture ?  

On connaissait l'entreprise depuis de longues années. On leur avait sous-traité un peu de production. Cela nous a paru évident d'y aller. Nous sommes une entreprise industrielle française implantée depuis 150 ans. On a 6 sites de production, un gros carnet de commandes. On est reconnus avec des projets à long terme. C'est ce qui a pu séduire le tribunal de commerce de Paris.  

Quelles sont vos priorités ?  

La première c'est de récupérer le personnel. La deuxième est d'alimenter la production en commandes réelles pour nos clients. Cela commence dès la semaine prochaine. On va devoir faire un état des lieux et un plan d'investissement pluri-annuel. 

Quels sont vos projets pour le site ?  

On veut augmenter les effectifs progressivement. Il faudrait d'ici deux ans passer à 25 salariés pour absorber les commandes et rendre le site rentable. On veut moderniser l'outil de production et investir sur une coupe de tissu automatique au lieu de l'actuelle manuelle. On va confectionner pour nos clients habituels, à savoir les armées françaises.