• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Portrait de Joseph Magne, un ancien échantillonneur d'uranium

© F3 Limousin
© F3 Limousin

Dans le cadre de notre série "Paroles d'anciens", rencontre avec Joseph Magne, 87 ans. Pendant 30 ans, il a travaillé à la mine d'uranium de la Crouzille, à Razès, en Haute-Vienne.

Par Gwenola Beriou

Joseph Magne est né en 1932 à La Roche, en Dordogne. Il a grandi dans la petite exploitation agricole de ses parents, avant d'exercer son premier métier à l'âge de 14 ans : feuillardier.
Puis, en 1958, changement de vie : il est embauché par le Commissariat à l'énergie atomique, à la division minière de la Crouzille, près de Bessines-sur-Gartempe, capitale de l'uranium en France à l'époque. Le site est exploité par la COGEMA, la Compagnie générale des matières atomiques.

Joseph Magne débute comme conducteur d'engins, puis il se forme en interne et devient échantillonneur d'uranium, un métier qu'il exercera pendant 30 ans.
De cette époque d'âge d'or de l'exploitation uranifère, il se souvient de la visite du Général De Gaulle sur le site de la Crouzille, qui faisait travailler alors 1200 personnes.

En 1988, Joseph Magne a pris sa retraite et, à la demande de sa fille, a écrit son autobiographie.
 
Parole d'ancien avec Joseph Magne, échantillonneur d'uranium
Joseph Magne est engagé en 1958, par le commissariat à l'énergie atomique. Il commence en tant conducteur d'engin, puis se forme en interne, pendant 30 ans, il sera échantillonneur d'uranium.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Procès bébé secoué

Les + Lus