Radioactivité : le chantier de destruction de la maison de Bessines a commencé

Depuis quelques jours et en toute discrétion, les travaux de déconstruction de la maison radioactive de Bessines sur Gartempe ont commencé.

A l’abri des bâches bleues de protection, les ouvriers de la société de démolition travaillent selon un protocole bien précis, sous la conduite d’Aréva.
Il faut dire que l’habitation présentait un taux anormalement élevé de radon, un gaz hautement toxique.
Les relevés de l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) en date du mois de juin 2014 ont montré que les concentrations de radon y variaient de 8500 becquerels/m³ (l'unité utilisée pour mesurer la radioactivité) dans la cuisine en journée, à 18.700 Bq/m³ dans le séjour, la nuit.
Des valeurs, environ 50 fois plus élevées que celles que l'on trouve en Haute-Vienne.

Les déchets du chantier ainsi que la terre seront acheminés sur le site de la Hague dans le Cotentin.
Le maire de la commune, Andréa Brouille, jointe par téléphone, avait demandé à ce que les travaux aient lieu en basse période touristique dans ce secteur de Bessines pour ne pas pénaliser la clientèle d’un hôtel et de restaurants proches de cette  zone.
Le chantier devrait durer plusieurs semaines.