• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Route Richard Coeur de Lion : Saint-Yrieix-la-Perche et le Chalard

Le donjon du XIe siècle de Saint-Yrieix-la-Perche jouxte la collégiale au sein de la cité médiévale / © Caroline Huet
Le donjon du XIe siècle de Saint-Yrieix-la-Perche jouxte la collégiale au sein de la cité médiévale / © Caroline Huet

La route Richard Coeur de Lion est un itinéraire touristique, 23 sites essentiellement en Haute-Vienne et Corrèze. Des lieux visités ou non par le roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine mort à Châlus en 1199. Aujourd'hui, la cité médiévale de Saint-Yrieix-la-Perche et l'église du Chalard.

Par Martial Codet-Boisse

70 mètres de long, 18 mètres de haut, la collégiale de Saint-Yrieix-la-Perche a été édifiée pour accueillir le tombeau d'Aredius, un des pères fondateurs de la cité au VIe siècle.
Un des éléments du trésor de la collégiale, une copie du buste d'Aredius / © Caroline Huet
Un des éléments du trésor de la collégiale, une copie du buste d'Aredius / © Caroline Huet
Une copie du buste d'Arédius dont l'original est au M.E.T de New York, une colombe eucharistique, une châsse du XIIIe siècle en émaux champlevés constituent le trésor de cette collégiale.

Au niveau des pendentifs, on peut trouver des têtes sculptées. Des personnages plus ou moins bibliques, des motifs végétaux voire certains aspects du Malin, du diable... Romain Boisseau, historien de Saint-Yrieix-la-Perche

Une tête sculptée symbolisant le Malin dans la collégiale de Saint-Yrieix-la-Perche / © Caroline Huet
Une tête sculptée symbolisant le Malin dans la collégiale de Saint-Yrieix-la-Perche / © Caroline Huet
Face à la collégiale, la Maison du Patrimoine accueille des pans de l'histoire de la porcelaine :

AU XVIIIe  siècle, Jean-Baptiste Darnet, Arédien, trouve ici cette fameuse argile, le kaolin. A partir de là, tout va se mettre en place et le roi Louis XV va préempter cette roche pour l'acheminer à Sèvres à la Manufacture Royale. Zoé Darsy, responsable de la Maison du Patrimoine de Saint-Yrieix-la-Perche

La fabrication de la porcelaine va apporter dans la région une fièvre de l'or blanc. En 1774, la 1ère manufacture ouvre ses portes à Saint-Yrieix-la-Perche, elle existe encore aujourd'hui. La Maison du Patrimoine accueille au 1er étage plusieurs centaines d'objets, témoins de 250 ans d'histoire de la porcelaine des origines à nos jours.

L'église du Chalard et son cimetière / © Martial Codet-Boisse
L'église du Chalard et son cimetière / © Martial Codet-Boisse
A quelques kilomètres de Saint-Yrieix, l'église du Chalard dont il reste le Choeur, les chapelles latérales et le transept, la nef, elle, a disparu. Attenant à l'église, une rareté, le cimetière des moines, 80 pierres tombales religieuses et civiles du XIIe au XVe siècles.

Il y a des tombes en forme de batière avec un toit incliné, on trouve dessus soit des chevrons, soit des imitations de tuiles. Sur certaines sépultures, sont sculptés les outils d'artisans, marteau et pince pour le forgeron, navette, pour le tisserand... Michel Rouzier, habitant du Chalard

Route Richard Coeur de Lion : Saint-Yrieix-la-Perche et le Chalard
La route Richard Coeur de Lion est un itinéraire touristique, 23 sites essentiellement en Haute-Vienne et Corrèze. Des lieux visités ou non par le roi d'Angleterre et duc d'Aquitaine mort à Châlus en 1199. Aujourd'hui, la cité médiévale de Saint-Yrieix-la-Perche et l'église du Chalard. Intervenants : Romain Boisseau Historien de Saint-Yrieix-la-Perche, Zoé Darsy Responsable de la maison du patrimoine de Saint-Yrieix-la-Perche, Michel Rouzier Habitant du Chalard. Equipe : Martial Codet-Boisse, Caroline Huet, Stéphane Bayle, Sébastien Bugeaud, Guillaume Schons.

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus