Tiens mais au fait, pourquoi des oeufs à Pâques ?

Qui de l'oeuf ou de la Pâques, de la Pâques ou de l'oeuf a célébré le retour de la vie  en premier ? On les mange en chocolat depuis quand les oeufs de Pâques ? Et pourquoi des petits lapins ? Et en Limousin y a-t-il des traditions spécifiques ? Partons à la chasse aux réponses !

© Pixabay

Pâques qu’est ce que c’est ?

Pâques est la fête la plus importante pour les chrétiens. Elle célèbre le retour à la vie de Jésus après sa crucifixion. Elle est fixée au premier dimanche après la première pleine lune qui suit le 21 mars. Elle clos le carême, cette période de 40 jours dédiée à la dévotion à dieu pour les catholiques.

Pâque (qui s’écrit alors sans “s”) est aussi une fête juive, dans cette religion elle célèbre l’exode hors d'Égypte du peuple Juif. Les ancêtres du peuple juif étaient esclaves des pharaons. Moïse leur permit de s’enfuire. La Pâque juive s’appelle aussi Pessa’h.

Mais pourquoi des oeufs ?

Le carême, les 40 jours précédant Pâques sont dans la tradition catholique une période frugale, l’alimentation y est  plus légère, et notamment la consommation de produits d’origine animale y est restreinte.

On dit que lors de cette période tous les oeufs pondus n’étaient pas consommés, mais précieusement conservés. Le jour de Pâques on pouvait enfin en manger et surtout en offrir à ses voisins. 

L’oeuf est hautement symbolique, il représente la naissance, la renaissance et tout simplement la vie. Et ce symbole existe depuis bien avant l’avènement de la chrétientée.

Ainsi Des oeufs d’autruches merveilleusement décorés ont-ils été découverts en Afrique australe ils dateraient de quelques 60 000 ans. D’autres découverts en Egypte seraient vieux de plus de 3000 ans. Dans la mythologie finlandaise le monde serait né d’un oeuf.

Autrefois les oeufs de Pâques étaient des oeufs de poules teintés avec des plantes.
Autrefois les oeufs de Pâques étaient des oeufs de poules teintés avec des plantes. © Pixabay

Et les oeufs devinrent des oeufs en chocolat…

Traditionnellement on offrait donc des oeufs de poules. Teintés par les enfants en rouge avec des décoctions d’oignons en vert avec des orties ou en violet avec des betteraves.

Ce n’est qu’au 18ème siècle que le chocolat entre dans la partie. Jusqu’alors le cacao n’était consommé que sous forme de boisson. Mais en 1847 les frères Fry, des chocolatiers anglais ont l’idée de le mélanger à du beurre de cacao et à du sucre ils obtiennent alors une délicieuse pâte qui en séchant devient le chocolat à croquer. Les premiers oeufs en chocolat datent de cette époque.

Et les petits lapins ?

Le lapin est lui aussi un symbole de naissance, de vie et surtout de fertilité. Contrairement à la majorité des mammifères une lapine est fertile toute l’année, peut avoir plusieurs portées par an et jusqu’à 12 petits par mise bas.

C’est en Allemagne qu’est née la tradition du lapin de Pâques. Où plutôt du lièvre de Pâques. Dans la région de Saxe on honorait la déesse Eostre qui a d’ailleurs donné son nom anglais à la Pâques (Easter). Le lièvre était l’animal emblématique d’Eostre.

Du lièvre au lapin il n’y a qu’un pas. 

La déesse Eostre et son lièvre.
La déesse Eostre et son lièvre. © Johannes Gehrts (1884)

Et les cloches alors ?

Et oui il y a aussi les cloches. Des cloches qui sont sensées rester muettes à partir du jeudi Saint (le jeudi précédent Pâques). Pourquoi ne sonnent-elles pas à partir du jeudi Saint ? Tout simplement parce qu’elles ne sont plus là, elles se sont envolées vers Rome, pour revenir le dimanche de Pâques annoncer la résurrection de Jésus et semer ça et là les fameux oeufs de Pâques. La boucle est bouclée.

Quelles sont les particularités de la fête de Pâques en Limousin ?

La tradition des Réveillés. Elle était perpétuée plutôt en Haute-Corrèze et en Auvergne. Un groupe de jeunes gens allaient de maison en maison la semaine précédant Pâques pour chanter sous les fenêtres en pleine nuit.

La cornue. Et oui on ne la mange pas seulement le jour des rameaux, mais traditionnellement des rameaux jusqu’à Pâques. Cette brioche en forme de Y symbolise depuis près de 1000 ans la trinité. Ses trois branches représentent le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Certes, mais ne nous voilons pas la face, sa forme fait également et assurément penser à un penis, pour symboliser la fertilité. Chose amusante en Charente à la même période on mange la cornuelle, un gâteau sablé en forme de triangle avec un trou en son milieu. Un triangle pour la trinité également mais une forme qui (retirons décidément ce voile devant nos yeux) symbolise aussi le sexe féminin et donc également la fertilité.

La cornue, viennoiserie du dimanche des Rameaux
La cornue, viennoiserie du dimanche des Rameaux © France 3 Limousin

Sur ce, Joyeuses Pâques à tous !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tradition culture société