• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

16ème festival des jeunes réalisateurs

© France3
© France3

St-Jean-de-Luz accueille le festival des jeunes réalisateurs du 11 au 15 octobre sous le patronage de Catherine Jacob.

Par Régions

video title

Ouverture du Festival des Jeunes réalisateurs

Le 16ème Festival des réalisateurs a ouvert ses portes mardi soir à Saint-Jean-de-Luz sous le haut patronage de Catherine Jacob. La cérémonie d'ouverture a été suivie de la projection du premier film de Mélanie Laurent, "Les adoptés".


En ouverture du festival mardi soir, c'est le premier film de Mélanie Laurent qui était l'honneur. Il est en compétition avec 9 autres longs métrages. Uniquement des premiers ou deuxièmes films. 

Saint-Jean-de-Luz revêt ses habits de lumière... Et c'est sous le haut patronage de Catherine Jacob, présidente du jury de cette 16 ème édition, que s'est ouvert le bal mardi soir avec la projection du premier film de Mélanie Laurent, réalisatrice : "Les adoptés".


10 longs métrages sélectionnés

Ce film fera partie des dix longs métrages -cinq français et cinq étrangers- en compétition pour ce 16e festival de la cité balnéaire de la côte basque, dans lequel les films sélectionnés sont exclusivement des premières ou deuxièmes réalisations.

Parmi les autres films français à concourir pour les prix "Chisteras" du meilleurfilm, meilleurs interprète féminin et masculin, qui seront attribués samedi, figurent "Louise Wimmer" de Cyril Mennegun, "Poulet aux prunes" de Marjane Satrapi, "Unebouteille à la mer" de Thierry Binisti et "De force" de Frank Henry.

Réalisateurs et comédiens ont répondu présents

La plupart des réalisateurs des longs métrages français projetés seront présents, ainsi qu'un grand nombre de comédiens parmi lesquels Benoît Magimel, venu présenter "Forces spéciales" hors compétition, Corinne Masiero pour "Louise Wimmer" et Agathe
Bonitzer qui joue dans "Une bouteille à la mer".

Le jury, présidé par la comédienne Catherine Jacob ("Tatie Danielle", "Le bonheurest dans le pré") décernera également un prix à l'un des huit courts métrages en compétition.

Des séances multiples pour le grand public

"Pour cette nouvelle édition, nous avons décidé de multiplier les séances pour répondre à l'envie des festivaliers. Donc, tous les films seront projetés au moins deux fois", a expliqué Patrick Fabre, directeur artistique de ce festival "ouvert à tout public".

Lors de l'édition 2010, le jury, qui était présidé par Claude Brasseur, avait décerné le prix du meilleur film à "Nowhere Boy" du cinéaste britannique Sam Taylor-Wood.

Sur le même sujet

La bicok, la micro-maison landaise qui a tout d'une grande

Les + Lus