• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

3 morts dans l'incendie de la maison de retraite

© F3
© F3

Une troisième victime est décédée vendredi soir. Une cigarette est à l'origine du sinistre.

Par EG avec AFP

video title

video title

La Rochefcd (16) : 2 morts à la maison de retraite

Un incendie s'est déclaré cette nuit à la maison de retraite de La Rochefoucauld. Une cigarette mal éteinte serait à l'origine du sinistre. Deux pensionnaires sont décédés. Voyez notre reportage.

L'incendie qui s'est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi dans une chambre de la maison de retraite "Les Flots"de La Rochefoucauld (16) a fait trois morts et onze blessés. Les blessés ont été transportés à l'hôpital de Girac.

Une enquête est en cours pour déterminer les causes du sinistre. L'origine du feu est liée à une cigarette mal éteinte. L'homme dans la chambre duquel s'est déclaré l'incendie et qui a lui-même trouvé la mort, était un fumeur qui s'était vu interdire à plusieurs reprises de fumer dans les lieux, a-t-on appris de source hospitalière.

"Plusieurs fois, nous sommes intervenus, mes collègues comme moi-même. Il n'y a pas si longtemps que ça, je lui avais demandé d'arrêter de fumer (dans sa chambre) parce que ça occasionnait la gêne d'une résidente" dont la chambre était proche de la sienne, a indiqué à l'AFP Jean-Michel Bardoulat, délégué CGT et membre du CHSCT de l'hôpital auquel appartient la maison de retraite;  soulignant que "le problème de la cigarette était dans la tête de tout le personnel" de cette unité accueillant des patients présentant des problèmes psychologiques.

La ministre des solidarités et de la cohésion sociale,  Roselyne Bachelot-Narquin, s'est rendue sur place cet après-midi. Interrogée sur la possibilité d'interdire la cigarette dans les maisons de retraite après cet incident, Mme Bachelot a rappelé que cela n'était "pas possible" juridiquement.  "Les personnes âgées accueillies dans les EHPAD sont d'abord des citoyens comme les autres, qui ont les mêmes droit que n'importe quel citoyen", a-t-elle dit.

                              Les pensionnaires relogés dans d'autres établissements

Alertés vers 02H30, les pompiers ont procédé à l'évacuation du bâtiment qui accueille 81 personnes, avant de parvenir à circonscrire le sinistre environ deux heures plus tard.  Les personnes âgées ont alors été rassemblées dans la salle à manger de l'établissement, ont indiqué les pompiers qui avaient dans la foulée procédé au désenfumage du bâtiment. Les pensionnaires non hospitalisés -environ 70- ont été pris en charge.

A la suite du sinistre, l'établissement est provisoirement fermé, le temps de faire un bilan des dégâts et d'effectuer des travaux. Dans l'attente de la réouverture, les pensionnaires sont accueillis dans des établissements alentour.

Environ 70 pompiers de douze casernes ont été mobilisés ainsi que de nombreuses ambulances.

Sur le même sujet

Patrick Bruel : retour sur ses premières Francos

Les + Lus