Biarritz Amérique latine fête ses 20 ans

Le festival consacré au cinéma latino-américain a couronné le réalisateur argentin Pablo Giorgelli

Par HC / JS avec AFP

video title

video title

Les jeunes spectateurs du Biarritz Amérique Latine

Beaucoup délèves profitent du festival basque grâce à un partenariat avec les collèges et les lycées d'Aquitaine. L'occasion de découvrir la culture d'Amérique latine.

Il y avait en compétition  10 films en long métrage, 15 documentaires et des courts-métrages. Le festival proposait aussi des hommages et des rétrospectives autour de différentes  thématiques. 

 

Le Palmarès

Le réalisateur argentin Pablo Giorgelli a reçu "l'abrazo du meilleur film long métrage" pour son premier long métrage   "Las Acacias" samedi soir lors de la 20e édition du festival Biarritz Amérique latine. L’histoire met en scène un camionneur qui emmène avec lui une femme qu'il ne connaît pas et son bébé sur l'autoroute qui relie Asuncion à Buenos Aires, un trajet d'environ 1500km pendant lesquels l'homme est confronté à son semblable.

Le film avait déjà été remarqué lors de la 50ème Semaine de la Critique du festival de Cannes 2011, en décrochant la Caméra d'or, qui récompense une première oeuvre.

Un autre premier long-métrage, "Porfirio" du Colombien Alejandro Landes, a reçu le Prix du Jury. Il narre l'histoire d'un homme, confiné dans un monde réduit à son lit et son fauteuil roulant au fond de l’Amazonie.

L'acteur Porfirio Raminez Aldana a décroché le prix du meilleur interprète masculin pour sa prestation dans ce film.

Le prix de la critique a été attribué à "El Premio" de l'Argentine Paula Markovitch, l'histoire de la dictature argentine à travers le regard d'une petite fille.

La jeune Paula Galinelli Hertzog, 7 ans, a d’ailleurs remporté le prix d'interprétation féminine.

Enfin, le prix du public a été attribué à "Boleto al paraiso" de Gerardo Chijona (Cuba) dans lequel se croisent les destins d'un jeune rocker et d'une adolescente en fuite après l'agression sexuelle de son père.

Dans la série documentaire, l'Abrazo a été décerné à "Abuelos", voyage personnel sur les traces de ses deux grands-pères de l'Equatorienne Carla Valencia Davila.

Le prix du public dans la même section a été attribué à Nieves Prieto Tassier (Mexique) pour "El tren de las moscas", documentaire sur l'émigration en Amérique centrale.

Une mention spéciale a été attribuée à "El Lugar mas pequeño" de Tatiana Huezo

Le festival fêtait cette année ses 20 ans avec toujours cette même ambition de faire découvrir le cinéma ainsi que la culture latino américaine sous d’autres formes avec des rencontres littéraires, des expositions de photographies et des conférences universitaires.

Face à l’océan, le Village du festival  permet d’assister aux expositions, aux conférences et tous les soirs aux concerts gratuits. Il est ouvert tous les jours de 9h à 2h du matin.

Cette année, l'acteur argentin Ricardo Darin participait au jury. Une présence exceptionnelle. Le festival en a profité pour lui rendre hommage. Le réalisateur argentin Daniel Burman était également mis à l'honneur.

Le programme complet sur le site du festival.

Sur le même sujet

Les + Lus