BO: Le Stade Aguiléra suspendu pour un match

© francetv
© francetv

Le BO est privé de son stade pour une rencontre suite à l'intrusion de Lucien Harinordoquy sur la pelouse contre Bayonne

Par JS

video title

video title

Rugby Harinordoquy père s'introduit sur le terrain

Images de l'intrusion sur le terrain du père d'Imanol Harinordoquy, venu défendre son fils pris dans une bagarre lors du 100e derby basque historique Biarritz/Bayonne le 29 nov 2011. Cette intervention, a vite été stoppée, plutôt virilement par l'ouvreur Bayonnais B. Boyet qui l'a plaqué au sol.

La Ligue Nationale de Rugby a également puni d'une amende le Biarritz Olympique et l'Aviron Bayonnais pour une bagarre ayant impliqué les joueurs des deux équipes.

Le stade Aguilera de Biarritz a été suspendu pour une rencontre de Top 14, à effet
du 1er janvier 2012, après l'intrusion du père d'Imanol Harinordoquy sur la pelouse
lors du derby basque contre Bayonne le 29 novembre, a annoncé jeudi la Ligue nationale
de rugby
La première rencontre de Top 14 à domicile de Biarritz en 2012 est prévue le week-end
du 10-12 février, contre Toulouse (17e journée).

Ce week-end-là, le stade Anoeta de Saint-Sébastien (Espagne), où le BO délocalise
habituellement ses affiches de Top 14 et de Coupe d'Europe, est  indisponible car
le club de football local, la Real Sociedad, reçoit le FC Séville le 12 février
en Championnat d'Espagne.

L'hypothèse d'aller jouer au stade Maurice-Boyau de Dax (Landes), à 65 kilomètres
de Biarritz, est évoquée, a-t-on indiqué dans l'entourage du club. Le stade Maurice-Boyau a une capacité totale de 12.000 places, contre environ 15.000 au stade Aguilera.


Aucune sanction financière n'a été décidée quant à cet incident, alors que selon le règlement de la LNR, le BO encourait une sanction de deux matches maximum de suspension de terrain et d'une amende allant de 4600 euros à 46.000 euros.


Lors de la rencontre en retard de la 10e journée de Top 14, Lucien Harinordoquy,
père du troisième ligne international Imanol Harinordoquy (31 ans, 77 sélections),
était descendu des tribunes et avait pénétré sur la pelouse pour défendre son fils
pris dans une bagarre avec le Bayonnais Jean-Jo Marmouyet.


Les deux clubs ont également écopé d'une amende de 5000 euros pour "une bagarre
ayant impliqué des joueurs des deux équipes".

Sur le même sujet

Les + Lus