Bordeaux : procès des reclus de Monflanquin

Jacques Gonzales, complice de Thierry Tilly à son arrivée au tribunal. / © JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Jacques Gonzales, complice de Thierry Tilly à son arrivée au tribunal. / © JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Deuxième semaine de procès, lundi et mardi c'est au tour de Jacques Gonzales "le gourou du gourou" de comparaître.

Par A.H.

Absent pour raisons de santé en début de procès, Jacques Gonzales, un Parisien de 65 ans, ancien représentant en automobile, est soupçonné de complicité et d'abus de faiblesse, il aurait touché 1 million d'euros sur les 5 détournés par Thierry Thiller à la famille De Védrines.


Un procés suivi par "ces dames de la haute"

Toujours là à l'ouverture de l'audience, ces dames de la bourgeoisie bordelaise, chevalière au petit doigt portant le blason familial, se bousculent chaque matin depuis le début du procés pour avoir la meilleure place. Elles ne manquent pas une minute des débats, toutes biens mises, elles détournent pourtant ostensiblement le regard dès qu'on les interroge sur leurs motivations à suivre ce procès (selon nos confrères de Francetvinfo). Pourtant certaines de ces bourgeoises côtoyaient les Védrines, voir les enfants et les petits enfants dans les rallyes bordelais...

A lire aussi

Sur le même sujet

Cap Ferret : des travaux de réensablement d'urgence pour réparer les dégâts de la tempête

Les + Lus