Bordeaux : recours contre le projet du Grand Stade

Un conseiller municipal d'opposition PS a saisi le tribunal administratif pour vices de forme et violation de la loi.

Par Hélène Chauwin

" Pour le groupe socialiste, j'ai déposé un recours devant le tribunal administratif contre la délibération autorisant le maire à signer le contrat de partenariat pour la réalisation du grand stade", a indiqué Matthieu Rouveyre.

 " Le stade va coûter environ 550 millions d'euros en fonctionnement et investissement, cette somme engageant la mairie de Bordeaux sur toute la durée du contrat " d'une période de 30 ans, a-t-il ajouté. Selon lui, " compte-tenu de l'enjeu, il ne nous paraît pas incongru de demander au juge de se prononcer sur la légalité de ce contrat " de partenariat signé fin octobre avec le groupement chargé de construire, entretenir et exploiter le stade, dont les actionnaires principaux sont Vinci Concession et Fayat SAS.

L'élu indique que le recours identifie huit illégalités potentielles, notamment un " défaut d'information des élus ou une communication d'informations trompeuses ", ainsi que l'" absence d'activités de service public et des aides d'État illégales au regard du droit européen ".

La somme de 550 millions d'euros, avancée par M. Rouveyre, se fonde sur les calculs effectués par l'association bordelaise Transcub soutenant qu'à l'échéance du contrat, le grand stade --retenu pour accueillir les rencontres de l'Euro 2016 de football en France-- "sera financé pour plus de la moitié (51%) avec de l'argent public".

Ces déclarations ont provoqué l'ire d'Alain Juppé qui a dénoncé une " désinformation"  et des " méthodes de voyou " et a indiqué qu'il se réservait le droit d'engager des poursuites judiciaires contre l'association.

La mairie de Bordeaux a dénoncé de " grossières erreurs d'analyse " et réaffirmé que la " contribution publique sur 30 ans pour la réalisation, l'entretien et les grosses réparations du stade " s'élèverait à 184,4 M EUR.

L'enceinte d'une capacité de 40.000 places a été imaginée par les architectes suisse Herzog et De Meuron qui ont réalisé l'Allianz Arena de Munich (Allemagne).

Sur le même sujet

Les + Lus