• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Claude Guéant dissout “Forsane Alizza”

© France 3 Limousin
© France 3 Limousin

Il s'agit de ce groupuscule islamique qui a fait parler de lui à Limoges.

Par Marie-France MANY et AFP

Le premier coup médiatique du groupuscule remonte à juin 2010 à Limoges. Une dizaine de militants avaient appelé à boycotter un Mac Do, accusant l'enseigne d'être au service d'Isaraël.

En septembre, place de la Motte,  Mohammed Achamlane qui se présente comme le porte parole du groupe a jeté et piétiné le code pénal. Tout cela filmé et mis en ligne sur internet. En septembre dernier, plusieurs personnes ont été condamnées.

Le groupe, auto-proclamé "Chevaliers de la fierté", adepte de l'agitation au nom d'une cause musulmane, a mené d'autres actions épisodiques dans d'autres villes de France, notamment contre la loi sur le voile intégral.

Mohammed Achamlane vit en Loire Atlantique, il revendique plusieurs centaines de militants. Le ministère pour sa part parle d'une "centaine, peut-être moins".

Claude Guéant a justifié la dissolution du groupuscule au motif qu'il formerait des personnes à la lutte armée. Pour le porte parole de "Forsane Alizza", ce n'est que calomnie et diffamation.

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus