Gelées tardives : les pommiculteurs inquiets

Dans la nuit de lundi à mardi les températures négatives enregistrées en Limousin menacent la production de pommes.

Par Cécile Gauthier

video title

Le froid fatal aux pommiers en Limousin ?

moins cinq degrès, c'est la température qui a été relevée dans les vergers du Limousin dans la nuit de lundi à mardi, le gel a été d'autant plus difficile à supporter par les pommiers en fleurs qu'il a duré toute la nuit. Aujourd'hui, les pommiculteurs sont très inquiets

C'est la pire configuration que pouvaient imaginer les pommiculteurs. Une vague de chaleur en février qui a accéléré la floraison des pommiers suivie d'une vague de froid et d'une nuit de gel qui pourrait bien compromettre une partie de la récolte.

En effet dans la nuit de lundi à mardi les températures enregistrées en Limousin ont avoisiné les - 5° dans certains secteurs, -3,2° à Saint-Yrieix-la-Perche, - 4° à Lubersac où de nombreux vergers sont en fleurs. Les températures sont restées négatives durant toute la nuit et au lever du jour pendant deux à trois heures. Particulièrement fragile la fleur de pommier ne peut pas résister plus d'une heure à une température inférieure à - 1°.

La dernière vague de gel similaire remonte à avril 1991.

Extrêmement inquiets pour leur production les pommiculteurs cherchent désormais des solutions pour compenser ce manque-à-gagner annoncé. Les coopératives n'ont pas encore collecté toutes les informations relatives à l'étendue des dégâts.

En 2010 une vague de froid tardive avait déjà entraîné des dommages importants sur la production, dommages en partie compensés par des subventions. En 2011 c'est la secheresse qui avait porté préjudice aux producteurs.

Selon Météo France, il n'y aurait pas de nouvelles gelées annoncées dans les prochains jours. En revanche d'autres menaces inquiètent déjà les producteurs : les averses violentes de pluie et les averses de grêle.

Sur le même sujet

Les + Lus