• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Handicapé et détenu : un limousin témoigne

© France 3 Limousin
© France 3 Limousin

Il a été le premier à saisir la Cour européenne des Droits de l'Homme et à faire condamner l'Etat.

Par Marie-France MANY

video title

L'accueil des détenus handicapés

Une nouvelle condamnation de l'Etat pour de mauvaises conditions de détention. Le Juge des Référés du Tribunal de Melun vient d'attribuer à sept détenus en situation de handicap une avance de 5000 euros pour préjudice moral. Témoignage du premier concerné, originaire de La Souterraine.

L'Etat vient d'être condamné pour de mauvaises conditions de détention. Le juge des Référés du tribunal de Melun a attribué à sept détenus en situation de handicap une avance de 5000 euros pour  préjudice moral. Olivier Vincent, originaire de la Souterraine, est le premier concerné.

En 2002 il est en détention provisoire et découvre l'inadaptation de l'univers carcéral à une vie en fauteuil roulant. Quand il fait connaître sa situation à l'administration, il est déplacé de maisons  d'arrêt en centres de détention, 9 établissements au total dont celui de Fresnes. La Cour européenne des Droits de l'Homme qu'il saisit en 2006 condamne l'Etat à lui verser 4000 euros. D'autres condamnations suivent et finalement, en 2009,  la Cour d'appel de Douai suspend l'execution de sa peine, aucune prison ne pouvant l'accueillir.

Sur le même sujet

Emilie Beau

Les + Lus