• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Inquiétudes sur le retour des farines animales

15 ans après la crise de la vache folle, les éleveurs ne veulent pas entendre parler d'un retour des farines animales

Par S.B

video title

Hagetmau (40): Non au retour des farines animales

Le Conseil National de l'alimentation a donné son feu vert pour la réintroduction des farines animales. 15 ans après la crise de la vache folle, cette perspective réveille de mauvais souvenirs aux éleveurs de bovins.

Les farines animales pourraient de nouveau être autorisées pour les poissons, les volailles, et les porcs. Une perspective qui réveille de très mauvais souvenirs aux éleveurs de bovins notamment.

Le Conseil national de l'alimentation (CNA) a listé vendredi les mesures qui pourraient faciliter une réintroduction des farines animales dans l'alimentation du bétail
alors que le gouvernement a déjà dit son refus à un tel retour.


Dans un rapport préliminaire publié en juin sur son site, le CNA envisageait une réintroduction en France en deux temps des farines animales, interdites depuis la crise de la vache folle, pour les poissons, les volailles, et les porcs. Il n'est pas encore question des bovins mais les agriculteurs redoutent que le bétail figure dans un second temps dans cette liste


L'avis de cette instance consultative des ministères de l'Alimentation, de la Santé et de l'Economie a suscité une levée de bouclier. Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a  immédiatement réagi. Il a rejeté toute éventuelle réintroduction tant qu'il occuperait ses fonctions.

Depuis la crise de la vache folle, les éleveurs, eux, ont profondément changé leur mode d'alimentation des animaux.

Sur le même sujet

Rencontre avec L.E.J :

Les + Lus