L'UMP soutient Jean Lassalle face au PS

Le chef de l'UMP dans les Pyrénées-Atlantiques, a déclaré mardi son soutien au député sortant du Modem.

Par S.B (avec AFP)

video title

video title

Deuxième tour des législatives : les enjeux

Plusieurs personnalités politiques de premier plan de la région osnt en difficulté pour ce second tour. La situation est très différente

L'UMP donne son soutien à Jean Lassalle mais en prive François Bayrou dans la circonscription voisine. Jean Lassalle pourrait devenir l'unique député du Modem.

Le chef départemental de l'UMP dans les Pyrénées-Atlantiques, Max Brisson, a déclaré
mardi son soutien au député sortant du Modem, Jean Lassalle, qui affrontera un candidat PS dans la 4e circonscription.

"Nous soutenons Jean Lassalle parce qu'il n'a pas commis l'acte irréparable qu'a commis Bayrou lorsqu'il a dit qu'il votait François Hollande, ce qui a contribué à la défaite de Nicolas Sarkozy", a déclaré Max Brisson.

Jean Lassalle, 57 ans, lieutenant de François Bayrou, a recueilli 26,28% des suffrages (13.488 voix), 5 points derrière le PS François Maïtia, 31,99% (16.418 voix).

Grâce au soutien des 9.047 voix (17,63%) récoltées par le candidat UMP, Marc Oxibar, éliminé dimanche, Jean Lassalle est en bonne position pour donner au Modem au moins un siège à l'Assemblée nationale.

Le président du Modem, François Bayrou (23,26%), a quant à lui été largement distancé dans la 2e circonscription par la candidate PS, Nathalie Chabanne, (34,9%).

L'UMP Eric Saubatte, qui talonne le leader centriste (21,72%), a déjà annoncé son intention de se maintenir au second tour, entraînant l'ex-candidat à la présidentielle dans une triangulaire qui pourrait lui être fatale en le privant de son dernier mandat national.


A 61 ans, M. Bayrou, que plusieurs sondages donnent perdant, avait reconnu dimanche qu'une partie importante de son électorat traditionnel n'avait pas compris sa "décision de voter François Hollande" au second tour de la présidentielle.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus