La menace économique du boycott turc

© francetv
© francetv

En Lot-et-Garonne, les éleveurs bovins venaient juste d'investir le marché de la Turquie

Par JS

video title

Les éleveurs craignent les sanctions turques (47)

Les éleveurs de blonde d'Aquitaine du Lot et Garonne inquiets devant les mesures de rétorsions de la Turquie pour dénoncer la loi française réprimant la négation du génocide arménien. Or, depuis le mois de juin dernier des exportations de bovins commençaient à se mettre en place.

Alors que la crise avait ralenti fortement les exportations de blondes d'Aquitaine vers la Grèce et l'Italie, le marché turc offrait en revanche de belles perspectives. Un négociant s'était engagé à y livrer 1 millier de bêtes par mois sur un cheptel lot-et-garonnais de 26000 têtes.


Mais la menace d'un boycott de la Turquie sur les échanges commerciaux avec la France suite aux récentes tensions diplomatiques entre les deux pays pourrait bien réduire à néant tous ces projets d'exportations.

La Turquie reproche aux parlementaires français l'adoption d'une loi réprimant la négation du génocide arménien.

Sur le même sujet

Les + Lus