• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le 1er tour en Aquitaine

© BERTRAND LANGLOIS / AFP
© BERTRAND LANGLOIS / AFP

La participation, c'était l'une des inconnues de ces primaires. Les électeurs se sont déplacés pour ce 1er tour.

Par JS et Hélène Chauwin

video title

video title

Bordeaux : Simulation vote primaires socialistes

Une simulation des primaires socialistes était organisée à Bordeaux lundi soir.

François Hollande est arrivé en tête de la primaire dimanche avec environ 41% des voix devant Martine Aubry (29%) puis Arnaud Montebourg (17%). 
90 000 et 100 000 électeurs en Gironde à 17h00 quand la fédération en visait entre 75 et 90 000.
La Dordogne aurait largement atteint son objectif : 12 800 électeurs à midi. Elle en espérait deux fois moins sur toute la journée. Même résultat en Pyrénèes-Atlantiques. 200 électeurs à la mi-journée par bureau de vote au lieu des 100 escomptés à 19h.
Les six candidats en campagne intense depuis des mois, semblent donc avoir gagné leur premier pari : mobiliser les électeurs.
Ce premier  tour des primaires socialistes est une démarche inédite en France.  Les bureaux de vote, ouverts depuis 09h00, fermeront à 19h00. La direction du PS a promis un "premier rendu des résultats" vers 21h30.

En Gironde, 300 salles ont été réservées et près de 2000 militants mobilisés pour ces primaires où tout le monde est autorisé à participer, à condition d'être électeur, de s'acquitter d'une participation d'un euro minimum et de déclarer par écrit adhérer aux valeurs de la gauche.

Afin de désigner l'un des six candidats, les électeurs doivent se rendre physiquement sur le lieu de l'élection établi en fonction de leur bureau habituel de vote. Pour savoir où voter lors de ces primaires, ils pouvaient se renseigner sur le site internet des "primaires citoyennes". Mais ce site est en panne. Trop de clics. Des affiches ont donc été posées sur les lieux de votes habituels pour aider ceux qui voudraient participer à ce premier tour.

Pour les Fédérations, ces élections représentent un coût important : 70 000 euros en Gironde ou encore 40 000 euros dans les Landes.

Sauf si un candidat obtient plus de 50% des voix ce dimanche, un second tour aura lieu dimanche prochain entre les deux finalistes. Une convention d'investiture du gagnant est prévue le 22 octobre.

FTV se mobilise pour vous faire suivre en direct ces primaires.

Les 6 candidats

  La maire de Lille Martine Aubry, qui s'est mise en congé de ses fonctions de première secrétaire, pour être candidate.
   

Le député de Corrèze et ancien patron du PS François Hollande.

   

Le député et président du conseil général de Saône-et-Loire Arnaud Montebourg.

   

La présidente de Poitou-Charentes et ex-candidate à l'Elysée en 2007 Ségolène Royal.

   

Le député-maire d'Evry Manuel Valls.

  Seul non-socialiste, Jean-Michel Baylet, président du PRG (Parti Radical de Gauche).

Sur le même sujet

Une passe à poisson sur le barrage de Mauzac et Grand Castang

Les + Lus