• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le clown Tuga a charmé les festivaliers

© © Coralie Roland / France TV
© © Coralie Roland / France TV

Sa longue silhouette et son sans-gêne théâtral ont séduit dans les rues de Périgueux.

Par Coralie Roland

Avant chacune de ses représentations, les rues de Périgueux ne bruissent que d'un nom : Tuga. Où est-il ? Comment le repérer et ne rien manquer ? "il est grand, habillé en orange et il arrête les voitures." "Je l'ai manqué hier place Bugeaud, je ne veux pas le louper aujourd'hui", annonce, détermineé, une dame un tantinet énervée.
Le malheureux clown, pas triste, a assailli avant d'avoir fini de se préparer. Mais cette phase même est prétexte à gags, jeux avec le public, nombreux. La rumeur descriptive colle bien à la réalité : nous ajouterons juste qu'il est chilien, brun et peint son visage en blanc. Une tête à faire rire... et à faire peur, ce fut le cas pour ce groupe de religieuses qui s'est laissé surprendre par son spectacle. Scène surréaliste où un grand clown orange course à coup de grands gestes une demi douzaine de bonnes s¿urs au travers de la foule du public, évidemment conquis. Mais ce que tous attendaient ici, c'est quand Tuga se met à faire la circulation. A Madrid en 2010, cela lui a valu un passage par le commissariat pour trouble à l'ordre public et refus d'obtempérer. En France, des agents surveillent les deux extrémités de la rue où continuent de passer les voitures. Le public prend place, dans une grande haie d'honneur, sur chaque trottoir. Au milieu, Tuga fait son show, grimpe sur les cabines de camion, fait de grandes déclarations aux jeunes filles surprises au volant, s'écroule devant les ambulances, monte dans les voitures, les remorques... Et à droite comme à gauche, on rit, fort, sans retenue, avec ce plaisir de voir outrepasser un nombre incalculable d'interdits : arrêter les voitures, chambrer les conducteurs anonymes, s'installer dans une voiture, grimper sur le toit d'un semi remorque, défier les autobus... Et faire ce qui lui plait, sur ses pieds ou ses genous sur cet espace réservé aux moteurs. Les enfants lui crient de faire attention aux voitures, et à chaque nouveau véhicule en approche, on se demande ce qu'il va bien pouvoir inventer. Rien ne semble pouvoir l'arrêter... Sinon le temps qui passe, car Mimos reprend ses droits et d'autres artistes attendent leurs spectateurs. Tuga se produira dans le cadre du festival off vendredi à 20h30 boulevard Montaigne et samedi, à 11h place du marché au bois et 18h place de la Clautre. http://www.tuga.cl/ Le clown chilien sera également au Festival international des arts de la rue d'Aurillac du 16 au 20 août prochain. www.aurillac.net/

Le clown Tuga a charmé les festivaliers

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus