• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le festival du Nombril du Monde en sursis

© France 3
© France 3

Le festival tire la sonnette d'alarme. Confronté à un gros déficit financier, il pourrait disparaître.

Par Christine HINCKEL

L'édition 2012 du Nombril du monde n'a attiré que 5 500 spectateurs sur quatre jours, deux fois moins que le chiffre attendu.

L'argent provenant des entrées étant la principale source de financement, le déficit est très important. Il s'élève à 166 000 euros.

Des dettes qui pourrait mettre la survie du festival en danger.

Les organisateurs se lancent dans une grande entreprise de récoltes de fond en cherchant des soutiens tous azimuts. Ils réfléchissent aussi à une modification de la formule du festival et de son fonctionnement.

Yannick Jaulin, le conteur fondateur du rendez-vous devenu bisannuel se veut malgré tout optimiste... mais lucide. Chaque édition "a toujours été un miracle" reconnait l'artiste qui se demande également si l'on est pas "à la fin d'un modèle, à la fin d'une aventure".

Pour combler la dette, les organisateurs du festival tapent à toutes les portes. Des soirées de soutien vont être organisées avec de nombreux artistes, la première a lieu au Palais des Congrès de Parthenay (79) le 27 octobre.

Une souscription est également lancée sur internet sur le blog du festival:

http://thenombrildumonde.blogspot.fr/

Pour retrouvez l'ambiance de l'édition 2012: le grand coeur du Nombril du monde

Le festival du Nombril du Monde en sursis

Sur le même sujet

Regards d'été : réouverture du musée basque

Les + Lus