Le girondin Philippe Poutou emmènera le NPA

Les têtes pensantes du parti ont choisi l'ouvrier de l'usine Ford de Blanquefort comme candidat à l'Elysée.

Par JS

video title

video title

P. Poutou, candidat NPA à la présidentielle 2012

La commission des candidatures du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) s'est majoritairement prononcée" pour une candidature à la présidentielle de Philippe Poutou, ouvrier et syndicaliste CGT à l'usine Ford de Blanquefort.

La commission des candidatures du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) s'était déjà majoritairement prononcée pour une candidature à la présidentielle de Philippe Poutou, choix finalement ratifié à 53% par les têtes pensantes du parti le 25 juin à Nanterre.


A 44 ans, cet ouvrier et syndicaliste CGT à l'usine Ford de Blanquefort, a mené de nombreuses batailles au sein de l'entreprise, vendue puis reprise par le constructeur américains, avec des milliers d'emplois à la clé.

Tête de liste du NPA lors des élections régionales en Aquitaine, Philippe Poutou avait recueilli 2,52% des suffrages. Il avait également été candidat aux élections législatives de 2007 sous l'étiquette de la LCR, recueillant 2,70% des suffrages dans la 5e circonscription de la Gironde. Homme de convictions, Philippe Poutou s'est toujours présenté comme un militant de base et a été de tous les combats syndicaux, notamment celui des retraites. Père de famille domicilié à Bordeaux, il est âgé de 44 ans.

Philippe Poutou remplace donc Olivier Besancenot, qui était le candidat de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR), l'ancêtre du NPA, en 2002 et 2007, et qui ne souhaitait pas se présenter une troisième fois pour éviter "le piège de la personnalisation".

>> Il était l'invité en duplex du 19/20 de France 3 Aquitaine le dimanche 26 juin.

Sur le même sujet

Les + Lus