• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le lac de Saint-Privat a été décontaminé

© Adex
© Adex

Une intervention d'Areva a été nécessaire pour débarrasser le site de blocs de pierres radioactives

Par Christian BELINGARD

Une étrange découverte a eu lieu le 12  juillet dernier sur une des digues du plan d'eau de Saint-Privat en Corrèze. Le président de l'association de défense de l'environnement de la Xaintrie avait en effet mesuré ce jour là une radioactivité nettement supérieure à la normale sur ce site.

La pierre, d'un poids approchant les 20 kg, dépassait 15 microSievert/heure et présentait donc un danger potentiel. Il faut savoir que cette région a fait l'objet d'une exploitation de minerai d'uranium dans les années 80. Des blocs de "stériles miniers" ont été parfois réutilisés pour paver des pistes forestières, réaliser des plate-forme de batiments agricoles, et encore pour consolider la digue du plan d'eau de Saint-Privat. Ce mercredi 10 août 2011, Areva a effectué une intervention de remise en état de la digue, après avoir retiré plusieurs blocs de pierre qui dépassaient le seuil acceptable de radioactivité. Le docteur Serge Galliez, maire Ump de Saint-Privat, se serait bien passé de cette mauvaise publicité pour sa commune: "il faudrait qu'un pêcheur reste assis sur la pierre pendant 5000 heures pour courir un risque" tempête-t-il.

pour en savoir plus:

un site officiel

un site associatif

Sur le même sujet

Soirée de clôture du festival Au Fil du Son à Civray

Les + Lus