Le paradoxe de l'apprentissage

© France 3
© France 3

Des patrons qui recherchent des apprentis et des candidats à l'apprentissage qui ne trouvent pas de patrons.

Par Christine HINCKEL+Clément MASSE

C'est le paradoxe auquel est confronté le CFA de Poitiers comme de nombreux autres en France.

Dans la Vienne, 83 entreprises souhaiteraient prendre un apprenti et un nombre quasi-équivalent d'apprentis sont à la recherche d'un patron.

Les responsables du CFA essaient de résoudre l'équation mais ils se heurtent à un double obstacle l'inadéquation de l'offre et de la demande et les problèmes de mobilité de nombreux jeunes.

Certaines filières sont très demandées mais sont embouteillées alors que d'autres attirent moins mais recrutent comme pour les mâçons et les couvreurs.

De plus, il est parfois impossible pour une jeune d'accepter un lieu d'apprentissage éloigné du domicile de ses parents.

Le CFA de Poitiers se donne jusqu'au 30 novembre pour essayer de trouver une solution aux problèmes des entreprises sans apprenti et des jeunes restés sans patron.

Le paradoxe de l'apprentissage

Sur le même sujet

Fraude à la licence IV : les commerçants de Sarlat s'inquiètent

Les + Lus