• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le XV de France en demi-finale

© AFP. GABRIEL BOUY
© AFP. GABRIEL BOUY

Les bleus, métamorphosés, ont battu les Anglais. Très belle prestation des Aquitains Harinordoquy et Yachvili.

Par Hélène Chauwin avec l'AFP

video title

Rugby : France-Angleterre depuis un pub bordelais

Ce matin, le XV de France a décroché son billet pour la demi- finale de la coupe du monde de rugby. A l'issue d'une belle victoire contre l'Angleterre 19 à 12. Comment ce match choc a été vécu en Aquitaine ? Ambiance très british ce matin dans un pub de Bordeaux.

Le XV de France is back ! Il avait été humilié la semaine dernière par les îles Tonga (19-14). Il s'est brillamment ressaisi. Les hommes de Marc Lièvremont accèdent aux demi-finales de la Coupe du monde de rugby. Ils ont battu l'Angleterre 19 à 12.  En demi-finale, la France affrontera le pays de Galles le 15 octobre .

La troisième ligne française Dusautoir-Harinordoquy-Bonnaire a été royale, omniprésente au soutien en attaque et en défense. Elle a été à la base du succès du XV de France sur l'Angleterre.

Le 3e ligne de l'équipe de France, Imanol Harinordoquy avait été piqué par sa mise " au frigo " lors des trois derniers matches. Compétiteur dans l'âme, le Biarrot a été énorme sur la ligne de front, mais aussi sur les ballons hauts. Il a endossé avec brio le costume du meneur. " On a arrêté de se poser des questions. Il fallait choisir son destin. Chacun a répondu présent et montré ce qu'il savait faire. Par moments, on a réalisé du beau rugby. On va bien savourer ça ce soir, mais on est à deux matches de faire un truc énorme. Et on se dit que c'est le début et pas la fin. Il ne faut pas qu'on s'enflamme ce soir. " a modéré Harinordoquy.

De son côté, Dimitri Yachvili s'est comporté comme un vrai patron. En première période, notamment, le biarrot a endossé la majeure partie du jeu au pied, ce qui a permis de tenir les Anglais dans leur camp.  " On avait une revanche à prendre envers nous-mêmes parce qu'on avait donné une mauvaise image du rugby français. On a vu qu'en y mettant du coeur, de l'agressivité, on pouvait faire de belles choses et le jeu se mettait tout seul en place. On n'avait pas trop travaillé le plan de jeu durant la semaine, on avait travaillé l'état d'esprit, la solidarité. On est très fiers, très heureux mais on va se remettre au boulot dès lundi parce qu'un gros test nous attend." a confié le demi de mêlée du XV de France.

Toutes les analyse et vidéos de la coupe du Monde de rugby sur notre page spéciale

Sur le même sujet

Ford Blanquefort, gilets jaunes et marcheurs pour le climat : à Bordeaux, une journée de mobilisations

Les + Lus