Les notables reconnus coupables

Prison ferme pour Mme Dumont et M. Bordeaux. Sursis pour trois autres prévenus

Par JS

video title

video title

Bordeaux : résumé réquisitoires affaire Terrasson

Retour sur l'affaire des notables bordelais dont le délibéré est attendu vendredi 1er juillet après-midi. Six prévenus dont quatre notables proches de la municipalité de Bordeaux sont accusés d'avoir spolié une riche vieille Dame, Jeanine Terrasson. Des peines de prisons ont été requises.

A 13h30, le tribunal correctionnel de Bordeaux a rendu son délibéré concernant l'affaire de la "vieille dame et des notables bordelais".

La voyante Nicole Dumont et l'ex-leader du PS local François-Xavier Bordeaux, soupçonnés d'avoir spolié la riche vieille dame, sont reconnus coupables d'abus de faiblesse et condamnés à 2 ans de prison dont un ferme, et à une privation complète de leurs droits civils et civiques pour 5 ans.

Jean-François Lhérété et Martine Moulin-Boudard sont reconus coupables de complicité d'abus de faiblesse, respectivement condamnés à 9 mois de prison avec sursis pour l'un et un an avec sursis pour l'avocate, accompagné de 5 ans d'interdiction d'exercer la profession d'avocat. Cette dernière est également reconnue coupable de violation du secret professionnel.

Enfin, Franc Laradi et Natacha Farinole, sont reconnus coupables de recel de meubles et objets anciens ayant appartenus à la vieille dame. Ils sont respectivement condamnés à 3 mois de prison avec sursis pour l'un et 1000 euros d'amende assortis du sursis pour la jeune femme.

Tous les prévenus ont été relaxés de l'accusation d'association de malfaiteurs.

Exceptée Natacha Farinole, ils ont tous été condamnés à payer solidairement à Mme Terrasson 86.000 euros au titre du préjudice matériel, et tous les six à lui payer solidairement 15.000 euros au titre du préjudice moral. Ils devront enfin 30.000 euros au titre des frais de justice.

Certains d'entre eux, tels que Jean-François Lhérété et Martine Moulin-Boudard ont d'ores et déjà annoncé leur intention de faire appel de ces décisions.

Les condamnations sont moins lourdes que celles proposées par le vice-procureur Gérard Aldigé qui avait requis 3 ans de prison ferme contre N. Dumont et F-X Bordeaux.

Par ailleurs, compte tenu du fait que les prévenus ont déjà effectué de la prison et que ces peines sont aménageables, Nicole Dumont et François Xavier Bordeaux ne retourneront pas en prison.

Sur le même sujet

Les + Lus