• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Limousin: la nouvelle bataille du rail

© France3 Limousin
© France3 Limousin

Le président de région ne veut pas de la hausse de 31% prévue par la SNCF pour la gestion des TER

Par Marie-France MANY

video title

Région Limousin /SNCF : négociations à venir

Le président de la région limousin n'accepte pas les modalités du nouveau devis présenté par la SNCF, en hausse de 17 millions d'euros. Les négociations ne sont pas rompues pour autant .

Le contrat qui lie la  région et la SNCF  est  en cours de renouvellement. Mais le devis de la nouvelle convention préparé par l'opérateur public et l'augmentation qu'il prévoit ont provoqué la colère de Jean-Paul Denanot .

Du coup, le patron du Limousin a  fait établir un contre-devis par un cabinet spécialisé. Une étude facturée  145 000 euros mais qui pourrait faire économiser  15 millions  à la région. C'est, explique Jean-Paul Denanot l'écart "entre le devis de la SNCF et un devis raisonnable" .

Mardi 4 octobre, Jean-Paul Denanot s'est rendu à Paris pour présenter son contre-devis à Guillaume Pépy, président de la SNCF. Celui -ci n'aurait pas pu justifier les 31% d'augmentation des coûts.

L'actuelle convention qui devait prendre fin le 31 décembre est prolongée jusqu'à ce que de nouvelles négociations aboutissent à un accord. Guillaume Pépy devrait venir  en personne, à Limoges, pour y participer.

Sur le même sujet

Le concert de Roger Hodgson a ému les fans à Blues passion

Les + Lus