Mont-de-Marsan-Pau à armes égales

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Chauwin

Les deux équipes s'affrontent pour une montée en Top 14. Coup d'envoi demain, 14h, au stade Chaban Delmas de Bordeaux.

video title

Rugby : Mont de Marsan et Pau en finale de Pro D2

Présentation de la finale d'accession au Top 14. Pau-Mont de Marsan, dimanche à 14 heures au stade Chaban Delmas. Enjeux et projection sur le Top 14

Mont-de-Marsan, Pau, deux équipes aquitaines pour une place en Top 14. Qui emportera le derby demain ? Qui jouera en élite la saison prochaine ?  Le pronostic est difficile. Le parcours de ces deux voisines distantes de 80 kilomètres est similaire.

Sur le plan comptable, la Section paloise a pris un léger ascendant sur le Stade Montois.  Lors des deux confrontations de la phase régulière, les joueurs des Pyrénées-Atlantiques (2e) ont terminée devant leurs voisins landais (3e). Pau avait inscrit cinq points (victoire bonifiée, 24-15) au match aller contre quatre à Mont-de-Marsan au match retour (27-16).

Mais au vu de la saison, les deux villes ont connu des parcours presque identiques.

Pau a eu du mal à se lancer.  Il stagnait en  8e position après huit journées.  Mont-de-Marsan pointait à la  10e place après neuf matches. Les deux clubs ont redressé la barre pour atteindre les positions de barragistes à mi-parcours. devant eux :  l'ogre Grenoble et Dax, le voisin des Montois.

Pau  refuse le statut de favori

 " Cela va être très compliqué ", s'est méfié l'arrière Frédéric Manca, le palois qui refuse le statut de favori. " Contre La Rochelle,on a failli +mourir+ à la fin ", se souveient-il. Et de rappeler le barrage où les hommes du duo Joël Rey-David Aucagne ont tremblé jusqu'à la fin et une pénalité de Laloo, finalement ratée (16-14).

Mont-de-Marsan : inverser la tendance

Côté montois, on met en avant la stabilité de la Section durant toute la seconde partie du championnat, mais on reconnaît avoir la possibilité de renverser la tendance issue de la phase régulière. " Notre stratégie sera d'envoyer du jeu (...), la caractéristique du travail mis en place par les entraîneurs " Marc Dal Maso et Stéphane Prosper, a assuré le président Jean-Robert Cazeaux.

Prosper est plus pragmatique. Il sait ses joueurs fatigués par 13 matches consécutifs en raison de nombreux report. Il voudra s'appuyer sur les bases (conquête, défense et discipline) et vraisemblablement sur la botte d'Antoine Vignau-Tuquet.

L'Aquitaine à la fête

Seule certitude, l'Aquitaine comptera plus d'un tiers des équipes du Top 14 la saison prochaine. Avec cinq équipes, elle n'aura jamais été à pareille fête.

Dal Maso "la cerise sur le gâteau"

L'entraîneur montois quittera ses fonctions, dimanche, après la finale d'accession en Top 14 contre Pau.

Marc Dal Maso, estime que " c'est l'équipe la plus disciplinée qui gagnera ".
 

Dans quel état d'esprit et physique est votre groupe avant cette finale ?

" On a un groupe un peu usé, mais déterminé à bien finir la saison. Contre Dax en demi-finale (24-20), on a enchaîné notre 14e match de la saison sur le même bloc, on n'a pas eu de repos, donc les organismes sont fatigués. Pour la gestion des risques de blessures, on a essayé de mettre des plages de repos à chacun tout au long de ces 14 matches. On a essayé d'être le plus cool et le plus précis aux entraînements pour ne pas +cramer+ trop d'énergie pour que l'on soit le plus performant en match ".

Quelles vont être les clés face à Pau, qui a fini 2e de Pro D2 et part avec le statut de favori ?

" Cela va se jouer sur les bases de ce sport: la défense, la discipline et la conquête. Le week-end dernier face à Dax, on a été particulièrement performant dans la discipline en début de match, on ne s'est pas trop mis à la faute. L'équipe qui gagnera la finale sera celle qui sera la plus disciplinée. Si Pau est favori, tant mieux, mais cela ne veut pas dire grand-chose. Les matches de phase finale sont toujours très spéciaux et les joueurs
sont rarement dans le même état d'esprit que lors des matches de championnat. Le match de Pau contre La Rochelle (16-14) ne représente pas ce que la Section est capable de faire. C'était un match à la maison, avec de la pression et du crachin. C'est une équipe qui a un gros volume de jeu, très complète, avec des avants très compétitifs. Dimanche, cela ne ressemblera pas à ce qui s'est passé contre La Rochelle ".

A titre personnel, finir sur une montée serait-il le plus beau des cadeaux de départ ?

" Les joueurs ont fait un cadeau au staff la semaine dernière en battant Dax à l'occasion du derby. Pour moi, c'était un très beau cadeau car cela aurait été difficile de partir sur une défaite à la maison contre Dax, en raison de la rivalité qui existe depuis des années entre les deux clubs. Cette finale est un peu la cerise sur le gâteau, elle est pour les joueurs ".

Bernard Pontneau : une finale " logique "

Le président de la Section Paloise prévoit une montée en puissance de son club, quel que soit le résultat dimanche.

Pau a réalisé un bon parcours. Vous attendiez-vous à finir en finale d'accession ?

 " En début de saison, dans l'intimité du vestiaire, on s'était dit que la montée en Top 14 était possible à obtenir. Encore fallait-il d'abord aller chercher la qualification aux demi-finales qui constituait le véritable objectif de la saison. On a su améliorer la situation en disputant cette demie à domicile (victoire 16-14 contre La Rochelle). Disputer la finale donne donc à notre saison un côté plus que positif et, ce, quel que soit le résultat contre Mont-de-Marsan ".

Comment envisagez-vous cette finale ?

" Il y a une forme de logique à retrouver Pau et Mont-de-Marsan face à face. Les Montois sont pragmatiques et, malgré l'incroyable succession de 13 rencontres consécutives qu'ils ont eu à jouer à cause des frimas de l'hiver ayant imposé deux reports de match, on a vu en demi-finale contre Dax (victoire 24-20) qu'ils possédaient de sacrés ressources. Mais ça ne veut pas dire qu'on n'en a pas ! La solidarité a été un facteur de nos succès. S'il s'agit du minimum requis, il n'est jamais évident de savoir la conserver sur une série de matches, ce que nous avons réalisé. Si le groupe arrive à respecter les bases,
à rester concentré sur les phases essentielles, il est capable de livrer à nouveau une prestation de haut niveau qui explique pourquoi nous en sommes là ".

Pau est-il prêt à monter en Top 14 ?


" Sans tenir compte d'une possible accession, nous avons établi un plan de croissance
en Pro D2 qui nous ferait monter le budget de 6,2 à 8,2 M d'euros. Je préfère attendre
un peu avant d'annoncer un chiffre si nous sommes en Top 14, mais disons qu'il sera convenable par rapport aux promus des saisons précédentes. Au-delà, nous avons réussi ces derniers mois à convaincre tous les acteurs politico-économiques, publics et privés, de la nécessité de créer un nouveau modèle économique autour de la Section. Il passe par l'agrandissement du stade (du Hameau, ndlr) avec toutes les infrastructures modernes attenantes. C'est un projet de territoire qui colle à la +génétique du Béarn+ tant le rugby est un véritable catalyseur. Nous avons dépassé les clivages pour obtenir ce consensus et cette capacité à fédérer constitue la grande victoire de la saison. En attendant le score de dimanche..."