Paul François victorieux contre Monsanto

© France 3
© France 3

Le TGI de Lyon juge Monsanto " responsable" de l'intoxication de l'agriculteur charentais.

Par Christine HINCKEL

video title

video title

Les maladies liées aux pesticides

L'agriculteur charentais Paul François a gagné son procès contre Monsanto jugé responsable de son intoxication ce lundi par le TGI de Lyon. Paul François a constitué une association "Phytovictimes" qui entend défendre tous les agriculteurs et viticulteurs malades des suites de l'utilisation de

Le semencier a donc été jugé "responsable" du préjudice de Paul François suite à l'inhalation du produit Lasso, un herbicide en 2004.

Ce jugement du TGI de Lyon qui ouvre la voie à des dommages et intérêts en faveur de l'agriculteur charentais est une première en France. Le montant des dommages et intérêts sera fixé ultérieurement en fonction d'une expertise. Cette décision pourrait faire jurisprudence car autour de Paul François s'est constituée une association d'agriculteurs et de viticulteurs victimes des produits phytosanitaires.

Le procès avait eu lieu le 12 décembre dernier à Lyon.

                                      Paul François, invalide à 50%   

Paul François, céréalier à Bernac dans le nord de la Charente, avait porté plainte en 2007 contre Monsanto à la suite de la reconnaissance comme maladie professionnelle de ses problèmes de santé par la MSA. Les symptômes étaient apparus en avril 2004. Paul François avait inhalé des vapeurs d'un herbicide commercialisé par Monsanto, le Lasso. Ses soucis de santé ne font que s'aggraver et l'agriculteur est finalement déclaré invalide à 50%.Il souffre toujours aujourd'hui de problèmes neurologiques.

De leur côté, Monsanto se dit "surpris et déçu" par ce jugement et se réserve le droit de faire appel, selon un représentant en France de la firme américaine

Lire aussi: Paul François contre Monsanto pour le récit du procès le 12 décembre 2011.

Pour en savoir plus : Le site de France InfoTV

La réaction de Paul François

L'agriculteur charentais, se montre satisfait du jugement et espère qu'il fera jurisprudence.

Paul François espère que ce jugement pourra être utile aussi à ses collègues maldes après l'utilisation de produits sanitaires car si la nocivité du Lasso a été reconnue aujourd'hui par la justice, d'autres produits pourraient aussi être mis en cause.

L'agriculteur charentais fait le parallèle avec les procès de l'amiante et estime que dans son cas, la justice a été plus rapide.

Les agriculteurs malades regroupés en association

"Phytovictimes" veut défendre les intérêts des agriculteurs face aux grandes firmes phytosanitaires.

Cette association veut faire reconnaître les maladies des agriculteurs ou des viticulteurs victimes des produits phytosanitaires. Elle souhaite aussi changer les modes de culture, faire prendre conscience des dangers potentiels de ces produits et inverser le rapport de force avec les géants de cette industrie.

Sur le même sujet

Haute-Vienne : les arboriculteurs cherchent des saisonniers pour la récolte des pommes

Les + Lus