• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

RAPP de Mimos : Rencontres Artistes/Presse/Public

© C. Roland
© C. Roland

Chaque jour à 11h, les trois acteurs du succès de Mimos depuis 29 ans peuvent se retrouver pour échanger.

Par C. Roland

Pour débattre, rendez-vous dans la cour du centre culturel de la Visitation. Une cour minérale, protégée du soleil par un bel arbre. A ma gauche un bar, bio, des tables et des parasols. A ma droite une tente blanche, des dizaines de chaises et une longue table contre laquelle s’installeront les artistes. Le décor est planté nous pouvons commencer.

C’est parti donc pour un mélange de conférence de presse, de retour sur les performances de la veille et de questionnement culturel.

Ce jeudi, pas moins de neuf compagnies étaient représentées. Il y a celles qui ont joué la veille et rejoueront le soir et celles qui font leur entrée le jour même dans le festival. Une modératrice et des représentants de l’organisation du festival.

On parle chinois, grec, espagnol ou français. Les choses prennent parfois du temps pour être expliquer car la traduction en matière d’art vivant peut être difficile. Nous n’échapperont pas aux "réminiscences" et autres "paradigmes" qui en laisseront au bord de la route.

Sans transition, les présentations passent des traditions taoïstes des percussionnistes taïwanais aux marionnettes espagnoles, d’une histoire de la danse à l’invention de traditions japonaises par un Suisse. Vous vous y perdez ? Nous aussi, un peu, parfois, puis passe un nouveau wagon culturel qui nous permet de reprendre le cours de la présentation... Ou pas.

Du public, on peut dire qu’il est averti, sinon très connaisseur. Ses questions sont parfois nées d’avoir assisté au spectacle et d’en être sorti avec une satisfaction, une frustration, une incompréhension, un rejet. "Mais vous rendez-vous compte de l’image que vous donnez de la femme dans cette pièce ?"... "Cette tour, j’ai trouvé cela beau, esthétique et méthodique."

Une occasion souvent unique de prendre un bain de culture, juste en laissant traîner ses oreilles au fil des jugements, des interrogations, se reconnaître avec les uns, et laisser les autres partir loin, très loin. Et pourquoi ne pas les suivre ?

Un lieu d’échanges en accès libre tous les jours à 11h au centre culturel de la Visitation à Périgueux. A noter samedi, la présence de  Pierre Etaix.
>>> Demandez le programme.

Sur le même sujet

Championnat de France de sauvetage côtier

Les + Lus