• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

S.Royal: “ La polémique se calme, je pense”

© France TV
© France TV

La candidate, S.Royal, désignée par le PS pour La Rochelle /Ré, n'entrera en campagne qu'après la présidentielle.

Par Christine HINCKEL + Jérôme VILAIN

video title

Ségolène Royal : "la polémique se calme"

Au cours d'une conférence de presse, Ségolène Royal a tenté de calmer les tensions après la polémique autour de sa candidature aux législatives de la Rochelle -Ré.

La présidente de Région organisait ce mercredi matin à Paris une conférence de presse sur le projet ESTER ( Energie Solaire des Territoires). A cette occasion, elle a répondu aux questions de notre journaliste Jérôme Vilain sur les législatives de 2012.

Face à la polémique autour de sa candidature à la Rochelle, Ségolène Royal estime que celle-ci "se calme". Elle ajoute qu'elle n'entrera pas dans cette "polémique" et qu'elle "demande le respect".

                                      "Chaque chose en son temps"

La candidate et présidente de Région a fixé le calendrier pour 2012 en affirmant "jusqu'en juin, je ferai le travail de présidente, chaque chose en son temps". Elle ne fera campagne en tant que candidate pour les législatives "qu'au moment de la campagne officielle, c'est à dire après l'élection présidentielle".

En attendant son suppléant Jean-Pierre Mandroux et son directeur de campagne, Maxime Bono prendront le relais sur le terrain rochelais.

Ségolène Royal a été désignée comme candidate par le bureau national du PS qui a rejeté l'organisation de primaires pour cette 1ère circonscription de Charente-Maritime. Cette décision provoque l'opposition et la colère d'une partie des socialistes rochelais, au premier rang desquels Olivier Falorni, premier fédéral de Charente-Maritime.

                                         Un rassemblement des opposants

De leur côté, les opposants qui se disent "indignés mais pas résignés " à la candidature de Ségolène Royal se donnent rendez-vous ce jeudi 1er décembre à 18h au pied de la statue de Jean Guiton, place de l'Hôtel de Ville, un lieu hautement symbolique pour les Rochelais. Ils entendent montrer leur désaccord avec ce "parachutage de confort". 18H, c'est l'heure à laquelle sont organisées les primaires PS dans les circonscriptions concernées.

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus