• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Une bonne cuvée 2012 !

© France 3
© France 3

Une fréquentation en hausse

Par A.A.

Plus que quelques heures de festivités sur les bords de Garonne. Les visiteurs sont nombreux sous le soleil pour déguster 80 appellations de Bordeaux dont de très grands crus. La fréquentation, estimée à plus d'un demi-million de visiteurs, est en hausse.

Mais l'heure est à la modération, les verres de vin sont plus petits, les bouteilles interdites. Il s'agit d'éviter l'alcoolisation et de prévenir tout nouveau drame dans la Garonne.

Un carnet acheté à 18 euros offre 13 tickets dégustations.

Pour presque trois fois plus cher, 49 euros, on peut aussi se procurer un pass primeur. Les plus grands châteaux proposent là de faire découvrir en avant-première leur millésime 2011.

Et pour encore plus cher, 65 euros, c'est un pass grand crus classés que vous pouvez vous procurer. Pour goûter huit grands crus des plus grandes appellations telles St Estèphe, St Emilion, Pauillac, Margaux ....

Le cap des 50 000 pass a été dépassé sur les quatre journées, 50 000 bouteilles ouvertes. Les visiteurs peuvent assister chaque soir à des feux d'artifices : le premier festival international de pyrotechnie du port de la lune.

L'idée, c'est de fêter le vin
, richesse de la région bordelaise et préserver l'image du plaisir lié à la dégustation. Toutefois l'ombre des six personnes noyées dans la Garonne depuis un an plane sur la manifestation. D'autant que l'alcoolisation excessive assombri ces décès.

Municipalité et organisateurs ont donc cette année considérablement renforcé la sécurité pour prévenir ces risques de chute dans le fleuve tout proche.

Présence policière démultipliée
, navettes fluviales renforcées, double barriérage le long de la Garonne, vidéo-surveillance, périmètre d'interdiction de transport d'alcool... des mesures qui restent en place pendant les quatre jours de fête où se sont déplacés plus de 500 000 visiteurs, français et étrangers.


"Je lance un appel à la prudence et à la vigilance citoyenne, les personnes qui sont tombées dans l'eau étaient isolées et fortement alcoolisées", a rappelé mercredi le préfet de la Gironde, Patrick Stéfanini.

Cette prudence des autorités, jugée excessive par certains, pour une manifestation qui n'a jamais connu de débordements, s'explique également par le contexte politique local où le torchon brûle entre majorité et opposition municipale qui s'opposent sur les mesures à mettre en oeuvre pour limiter les accidents.

Le maire UMP de Bordeaux, Alain Juppé, a vivement répondu lundi à une critique de la députée PS de Gironde et ministre déléguée aux Personnes âgées, Michèle Delaunay, qui avait regretté samedi l'absence de message de prévention dans le dernier magazine municipal.

"Nous n'avons cessé de faire appel à la modération, ce qui est le cas depuis que la Fête du vin existe", a ainsi répliqué le maire de Bordeaux.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls était présent à la fête du vin, pour parler ds problèmes de sécurité.

Voir tous les reportages



Vivez la Fête du Vin en direct avec France 3 Aquitaine

Le site officiel de la fête du vin

Sur le même sujet

Soirée de clôture du festival Au Fil du Son à Civray

Les + Lus