Colère et lassitude des ostréiculteurs d'Hossegor, leurs huîtres sont toujours interdites

Publié le Mis à jour le

Le 16 janvier, un arrêté préfectoral a entraîné l'interdiction de la commercialisation des huîtres en provenance du lac marin d'Hossegor. L'histoire se répète , les huîtres sont victimes d'une pollution et jugées impropres à la consommation. Les ostréiculteurs sont désarmés face à la situation. 

L'équation se répète chaque année:  de fortes précipitations + une épidémie de gastro-entérite = présence de norovirus dans les huîtres du lac salé d'Hossegor.

Mi-janvier plusieurs personnes ayant consommé ces huîtres se sont plaintes de vomissements, diarrhées et douleurs abdominales. Les analyses effectuées ont effectivement révélées la présence de norovirus.

Le lac marin a déjà connu des interdictions similaires il y a un an, où des problèmes de pollution et des taux élevés de coliformes fécaux avaient été constatés. 

D'importants travaux ont pourtant été réalisés par les collectivités du bassin-versant pour sécuriser le traitement des eaux et les stations d'épurations. 

Les quelques ostréiculteurs du lac marin d'Hossegor attendent avec impatience les prochains résultats d'analyses des eaux pour reprendre la commercialisation de leurs huîtres. Il en va de la survie de leurs entreprises.

Explications de Nora Genet et Laurent Montiel

Huîtres interdites à Hossegor