Grippe aviaire dans les Landes : une souche H5N2 faiblement pathogène

L'élevage se trouve à Saint-Jean-de-Lier dans les Landes. / © Google maps
L'élevage se trouve à Saint-Jean-de-Lier dans les Landes. / © Google maps

Jeudi 21 décembre, un élevage de canards des Landes, était placé en quarantaine pour une suspicion de grippe aviaire. Devant l'impossibilité de caractériser la virulence du virus, les 1400 volatiles de l'exploitation étaient abattus. Finalement, la souche analysée se révèle faiblement pathogène. 

Par AR

D'après la préfecture des Landes, les recherches concernant le virus détecté dans un élevage de Saint-Jean-de-Lier ont été approfondies, et permettre de "conclure à la présence d’un virus influenza aviaire de type H5N2 faiblement pathogène", selon un communiqué émis vendredi 29 décembre. 



"Il est ainsi confirmé que les mesures techniques d’abattage préventif dans l‘élevage concerné et de limitation des mouvements de volailles dans les communes de Saint-Jean-de-Lier et Vic d’Auribat étaient adaptées à la situation." écrit également la préfecture. 

Début décembre, un élevage du Lot-et-Garonne avait été infecté par une autre souche de grippe aviaire, également faiblement pathogène, de type H5N3. Après l'analyse des prélèvements, les 12 000 canards de l'exploitation n'avaient pas été abattus. 




Sur le même sujet

Vassivière accueille la 3e manche de la Coupe de France de stand-up paddle

Les + Lus