La colère de la filière bois face au ministère de l'agriculture

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.O
© CC search

Le syndicat de la filière bois a annoncé qu'il allait attaquer en référé l'interdiction depuis hier par le ministère de l'agriculture de pulvériser des produits phytosanitaires sur les grumes destinées à l'exportation.

Le but de ce référé est de gagner du temps, d'obtenir un délais et l'autorisatoin à titre dérogatoire d'utiliser du Forester par pulvérisation jusqu'au 31 décembre 2016 selon le SFB. Un délais supplémentaire en fait, car l'interdiction a déjà été reportée de trois mois en avril dernier.

Selon le Syndicat de la Filère Bois, l'activité de 1000 entreprises de la filère bois seraient remises en cause et 10 000 emplois détruits. Cela fragiliserait également les ports français.

Des solutions phytosanitaires seraient développées depuis février 2016, toujours Selon le SFB, mais elles nécessiteraient encore 5 à 6 mois pour être opérationnelles, d'où sa demande de délais.

La direction générale de l'alimentation (DGAL) interdit les pulvérisations de produits phytosanitaires sur les tas de bois en bord de route (pour obtenir les certificats à l'export) et met en avant des traitements thermiques.

"Les exploitants forestiers, les entreprises de travaux forestiers, les propriétaires et gestionnaires de forêts et les exportateurs ne céderont pas devant ce diktat qui remet en cause leur existence et celle de toute la filière bois", explique David Caillouel Président du SFB.

 






 

 


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.