L'eau potable impropre à la consommation à Hagetmau dans les Landes

© france3aquitaine
© france3aquitaine

Des germes susceptibles de provoquer des troubles intestinaux ont été détectés dans le réseau d'eau potable d'Hagetmau et de Labastide-Chalosse dans les Landes. L'ARS recommande de ne pas boire l'eau du robinet jusqu'à nouvel ordre. La mairie a fait venir des centaines de bouteilles, au cas où.

Par CA

La mairie d'Hagetmau demande à ses administrés de "ne pas consommer l'eau du réseau public" jusqu'au "retour à une situation normale".

L'Agence Régionale de Santé a en effet détecté "une possible présence bactérioloigique dans l'eau du robinet". 
 


Près de 4800 personnes sont concernées par cette pollution qui touche les communes d'Hagetmau et de Labastide-Chalosse situées entre Mont-de-Marsan et Orthez.
 

Les analyses effectuées par le contrôle sanitaire font état de la présence de germes qui pourraient "être responsables de troubles tels que les gastro-entérites" précise le communiqué de la mairie. 

De nouvelles analyses sont en cours et les premiers résultats seront connus samedi.

Si jamais la situation devait perdurer la commune prévoit d'organiser une distribution gratuite de bouteilles d'eau.

"On a fait venir 16 000 litres d'eau, un semi-remorque entier" assure le maire Serge Lansaman qui rappelle qu'il ne s'agit pour l'instant que d'un principe de précaution.
 

Les techniciens de Suez sur le terrain


C'est le groupe Suez qui est chargé du réseau d'eau potable d'Hagetmau.

Ses techniciens recherchent les causes de cette présence bactériologique depuis jeudi. 

"Suez doit trouver la source du dysfonctionnement, y remédier et remettre le réseau en état, c'est son rôle" affirme le maire conscient du désagrément causé à l'ensemble de la population. 

"Pour l'instant on ne comprend pas d'où cela vient et c'est la première fois qu'un tel évènement se produit ici" ajoute t-il quelque peu désemparé.

Dès aujourd'hui des bouteilles d'eau ont été distribuées dans les écoles, les collèges, les maisons de retraite et dans tous les sites d'accueil de personnes vulnérables.




 

Les + Lus