Ecole incendiée à Saint-Sever : un habitant de la commune, âgé de 28 ans, interpellé

L'école du Parc de Toulouzette de St-Sever dans les Landes a été détruite partiellement dans la nuit de dimanche à lundi 3 septembre 2018. La piste criminelle est privilégiée. Rentrée repoussée. / © DR
L'école du Parc de Toulouzette de St-Sever dans les Landes a été détruite partiellement dans la nuit de dimanche à lundi 3 septembre 2018. La piste criminelle est privilégiée. Rentrée repoussée. / © DR

Un homme connu des services de gendarmerie a été placé en garde à vue suite à l'incendie survenu dans la nuit de dimanche à lundi dernier. Il avait détruit une partie de l'école de Saint-Sever. Une église du village avait également été vandalisée.

Par C.O avec L.T

L'enquête ouverte dès lundi a vite avancé puisqu'elle a permis d'interpeller un suspect dès hier à 11h30 c'est à dire seulement 36h après les faits. Il s'agit d'un habitant de Saint-Sever âgé de 28 ans qui a déjà été condamné à six reprises notamment pour vol. Il souffrirait de troubles de la personnalité et aurait avoué les faits.

La gendarmerie a regroupé les divers éléments sur les deux sinistres et visiblement c'est le même mode opératoire qui aurait été mis en place dans l'école et l'église. De nombreux départs de feu auraient été constatés notamment un sur un canapé qui aurait été à l'origine de l'incendie dans l'école.

Visiblement le parcours de la personne interpellée a pu être reconstitué. L'individu aurait commencé par dégrader deux véhicules et laissé des traces digitales sur l'un d'eux ainsi que des traces de sang. Il serait alors allé à l'école pour connaître les dommages que l'ont connaît et aurait ensuite dégradé un autre véhicule sur la ville basse.

Des prélèvements tout comme des traces d'ADN sont en cours d'analyse. L'expertise réalisée hier a conclu à une abolition du discernement de l'homme interpellé. Une hospitalisation sous contrainte a été décidée. Une deuxième expertise aura lieu après le délais d'hospitalisation pour confirmer si il y a réponse judiciaire ou pas. 
 
Ecole incendiée à Saint-Sever : un habitant de la commune, âgé de 28 ans, interpellé Ecoutez l'interview du procureur de la République
 

Rappel des faits

Dans la nuit de dimanche à lundi un grave incendie avait détruit un tiers de l'école élémentaire du Parc de Toulouzette. Les 170 élèves n'avaient donc pas pu faire leur rentrée scolaire. Des bureaux avaient été ravagés par les flammes, tout comme une salle de classe et la garderie. Le reste du bâtiment avait été endommagé par la fumée. Très vite la piste criminelle avait été privilégiée puisque des traces de vandalisme avaient été retrouvées dans l'école sinistrée.

Dans la même nuit  à la chapelle Saint-Jean du quartier Péré toujours à Saint-Sever avait elle aussi été vandalisée. Très rapidement un lien entre les deux affaire avait été fait.
 

Une solution trouvée pour accueillir les élèves

Lundi prochain les 170 élèves répartis en 8 classes vont enfin pouvoir faire leur rentrée scolaire. Trois sites situés sur la commune ont été réquisitionnés pour y faire cours.
Parallèlement une cellule d'écoute psychologique a été mise en place à Saint-Sever. Elle est ouverte à tous.

 
Ecole incendiée à Saint-Sever : un habitant de la commune, âgé de 28 ans, interpellé Ecoutez l'interview du maire de Saint-Sever

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Haute-Vienne : les arboriculteurs cherchent des saisonniers pour la récolte des pommes

Les + Lus