Grippe aviaire : le gouvernement confirme des indemnisations pour la filière

Après deux crises aviaires, le bout du tunnel pour la filière de canards gras labellisés. / © Julie Postollec / France 3 Aquitaine
Après deux crises aviaires, le bout du tunnel pour la filière de canards gras labellisés. / © Julie Postollec / France 3 Aquitaine

À l'occasion d'une visite dans les Landes ce vendredi 10, le ministre de l'Agriculture a annoncé une nouvelle enveloppe d'indemnisations pour la fillière canard. 17 millions d'euros seront débloqués, quand la profession en demandait 30.

Par Margaux Dubieilh et Jeanne Travers

La nouvelle a reçu un accueil mitigé. Ce vendredi 10, le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert a confirmé l'indemnisation des éleveurs de palmipèdes dont l'exploitation a été paralysée par la grippe aviaire après la date du 29 mai 2016. C'est-à-dire après la fin du vide sanitaire.

Au total, 17 millions d'euros seront débloqués par le gouvernement. Une enveloppe en-deçà de leurs espérances, puisque les éleveurs en réclamaient 30.


Ces 17 millions viennent élargir l'enveloppe de 60 millions d'euros déjà financée par l'Etat et l'Union européenne. Il faudra cependant que le montant soit "validé par la Commission européenne avant de pouvoir être mis en oeuvre", indique le ministre dans un communiqué.

"Alors que la migration des oiseaux sauvages a repris, le Ministre demande aux acteurs de la filière un respect strict et collectif des mesures de biosécurité. Il appelle par ailleurs à une responsabilisation financière de la filière au travers de la montée en puissance du fonds national de mutualisation sanitaire et environnemental (FMSE) afin de prendre en charge les pertes subies en cas d'occurence d'une nouvelle crise", prévient enfin le ministère.

Ce contenu n'est plus disponible

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Marée noire du Prestige : l'interview de l'avocat Renaud Lahitète

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne