Tempête Justine : une partie de l'estacade de Capbreton s'effondre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cendrine Albo

Le littoral landais a été fortement secoué par la tempête Justine avec des rafales de vent à 110 km/h et des creux de plus de 6 mètres dans l'océan. Figure emblématique de la cité balnéaire de Capbreton, l'estacade a été endommagée. Une partie de la promenade s'est effondrée.

Les nombreux adeptes de station balnéaire landaise la connaissent bien. L'estacade qui permet de se promener sur près de 190 mètres au-dessus de l'océan a été endommagée par les vagues.

 

 

Plusieurs mètres de cette allée en bois, voulue par Napoléon III, se sont effondrés. L'empereur avait réclamé sa construction en 1858 alors que le port était en train d'être aménagé. 600 pins avaient été nécessaires pour édifier les 450 mètres de l'ouvrage initial.

Depuis, l'estacade a été maintes fois remaniée. En 1924 deux tronçons de 30 et 15 mètres s'étaient détachés suite à une tempête. En 1943, les allemands avaient décidé de la détruire pour laisser le champ libre à leur mur de l'Atlantique. Elle a été reconstruite à l'identique en 1947 mais raccourcie. 

Les derniers dégâts d'ampleur remontent à 2008.

"Plusieurs portiques étaient alors partis à l'eau mais ce que nous avons connu ce week-end, un épisode tempétueux très très violent dans la nuit de samedi à dimanche, laisse plus de traces. Ce sont 7 portiques qui ont été emportés et de gros dégâts sont à déplorer sur la promenade" affirme le maire de Capbreton Patrick Laclédère qui a annoncé une remise en état du site. "D'importants travaux seront engagés mais comme à chaque fois nous la réparerons" a t-il assuré. 

 

 

Le malheureux évènement a fait réagir de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux.

 

 

Un peu plus loin à l'intérieur de la ville, une grue de chantier est tombée sur le toit d'une maison. Ses occupants sont sains et saufs mais leur toiture doit être refaite et la ligne électrique rétablie.

 

Plus largement, la tempête Justine a provoqué des inondations dans plusieurs secteurs du département des Landes. De nombreuses routes sont encore coupées ce lundi.

 

Les gaves, l'Adour et la Midouze sont sorties de leurs lits. Le département reste en vigilance orange pour crues jusqu'à mardi matin et en vigilance jaune pour vents violents et vagues submersion jusqu'à ce soir.

Regardez le reportage d'Alexandre Perrin et de Marc Lasbarrères qui se sont rendus sur place ce matin :

Tempête Justine : une partie de l'estacade de Capbreton s'effondre