Le ras-le-bol des salariés de la caisse d'assurance retraite

Les salariés de la CARSAT (assurance retraite et de la santé au travail) ont décidé en intersyndicale de faire grève mardi. Ils dénoncent une baisse drastique des effectifs, des objectifs inatteignables et le gel de leurs salaires depuis 2008. La CARSAT gère les retraites de 650 000 aquitains. 

C'est un mouvement national lancé par la CGT, FO et la SNETOSSA / CFE-CGC de la CARSAT. 

Les syndicats dénoncent des "conventions d'objectifs et de gestion qui aggravent les conditions de travail".

16 000 emplois ont été supprimés au niveau national ces dix dernières années, d'où une surcharge de travail et de nombreux retards dans les traitements de dossiers assurent-ils. De son côté, la direction dément ces chiffres.

"Les paiements sont parfois retardés et les agents se font régulièrement insulter au téléphone, ce qui a pour conséquence d'augmenter le stress et les risques psycho-sociaux" explique Stephan Foltier, coordinateur presse de l'intersyndical.

Les syndicats dénoncent aussi un accueil du public dégradé, moins de temps pour le recevoir et des fermetures d'agences. Celle de Villeneuve-sur-Lot doit bientôt disparaître et celles de Bordeaux et Lormont vont être regroupées à Cenon.

Les salariés sont invités à se rassembler devant le siège de la CARSAT à Bordeaux mardi à 10h30.

La CARSAT

La CARSAT est un organisme de la sécurité sociale. C'est une structure privée à vocation de service public. Elle gère les comptes retraite de 650 000 salariés aquitains en leur redistribuant près de 4,8milliards d'euros chaque année.

Elle travaille aussi avec 850 000 salariés et 123 000 entreprises de la région pour les risques d'accident du travail et de maladies professionnelles.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie retraites
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter