• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Législatives 2017 : les militants du PS votent pour le renouvellement

© FTV
© FTV

Les militants socialistes ont voté pour désigner leurs candidats aux élections législatives de juin. Tous les regards se portaient vers la Vienne où se joue la succession d'Alain Claeys. Aurélien Tricot a perdu le duel qui l'opposait à Xavier Moinier, soutenu par le député-maire de Poitiers.

Par C.Hinckel et P.Périn

Dans la 1ère circonscription de la Vienne, Aurélien Tricot, soutenu par l'ancien maire de Poitiers, Jacques Santrot, a été devancé de 7 voix par son challenger, Xavier Moinier qui lui bénéficie du soutien d'Alain Claeys. Les deux candidats étaient en lice après le retrait de Mathias Aggoun pour raisons de santé. Cette désignation intervient après une vive controverse et des soupçons de tricherie au sein de la section local du PS à la suite d'une vague d'adhésions jugée étonnante. La direction nationale du Parti Socialiste avait d'ailleurs décidé d'écarter du vote ces nouveaux adhérents qui auraient pu être potentiellement favorables à Aurélien Tricot. Xavier Moinier l'a emporté avec 75 voix (52,4%) face à Aurélien Tricot, 68 voix (47,6%).
Autre surprise également dans la 2ème circonscription de la  Vienne avec la désignation de Patricia Persico ( 85 voix, 55 %), adjointe au maire de Poitiers, face à Sandrine Martin (57 voix, 52,4), conseillère départementale d'opposition, pourtant soutenue par la députée sortante, Catherine Coutelle qui ne se représente pas. 
Jean-Michel Clément dans la 3ème circonscription est le seul député socialiste sortant du département à briguer un nouveau mandatd. Dans la 4ème circonscription, le PS soutient la députée sortante EELV Véronique Massonneau.

La succession de Geneviève Gaillard et Jean Grellier dans les Deux-Sèvres


Dans la 1ère circonscription des Deux-Sèvres, la succession de Geneviève Gaillard a suscité beaucoup de débats. Les militants ont choisie Elodie Truong, conseillère départementale et municipale à Niort, à une large majorité. Elle l'a emporté avec 73% des suffrages face à sa concurrente Martine Courjaud.
La situation était bien différente dans la 2ème circonscription, Delphine Batho, candidate à sa succession était seule à se présenter et a remporté 99% des voix.
Dans la 3ème circonscription où Jean Grellier ne se représente pas, Marc Bonneau, attaché parlementaire de Sandrine Doucet députée de Gironde, l'a largement emporté avec 85% des suffrages exprimés face à Christophe Béalu (15%).

Trois circonscriptions gelées en Charente-Maritime


En Charente-Maritime, la situation est incertaine. Les militants n'ont voté que dans deux circonscriptions. Les trois autres sont gelées et la direction du Parti Socialiste tranchera pour désigner les candidats. Les processus d'investiture sont en suspens notamment dans la 1ère circonscription celle d'Olivier Falorni, où le PS devra décider s'il présente un candidat face à lui.
Donc pour l'instant, seules deux candidates sont connues, Françoise Mesnard, maire de St-Jean-d'Angely, dans la 3ème et Fabienne Dugas-Raveneau.

Sans surprise en Charente


En Charente, les candidats désignés par les militants sont plus connus et la situation plus limpide. Martine Pinville sera candidate dans la 1ère circonscription. Dans la 2ème circonscription, Marie-Line Reynaud ne se représente pas mais c'est sa fille Marianne Reynaud qui a été désignée et dans la 3ème circonscription, Jérôme Lambert, le député sortant qui n'est plus inscrit au Parti Socialiste n'avait pas de candidat désigné par le PS contre lui. Il est donc candidat à sa succession.

Les dates des élections législatives

Le 1er tour des législatives aura lieu le dimanche 11 juin 2017. Le second tour aura lieu le dimanche 18 juin.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le procès de l'épouvantable meurtre de Mélodie Massé, enceinte de 8 mois, s'ouvre lundi à Pau

Les + Lus