Cet article date de plus de 5 ans

Les agriculteurs maintiennent la pression en Aquitaine

Un peu partout en Aquitaine, les agriculteurs continuent d'exprimer leur colère. Ils ont offert un réveil tonitruant au préfet des Pyrénées-Atlantiques Pierre-André Durand ce matin. En Gironde, ils se sont rassemblés à Pineuilh, près de Sainte-Foy-la-Grande.
Les agriculteurs ont réveillé le Préfet des Pyrénées-Atlantiques en fanfare ce mardi matin.
Les agriculteurs ont réveillé le Préfet des Pyrénées-Atlantiques en fanfare ce mardi matin. © France 3 Aquitaine
Quel que soit l'endroit de France ou d'Aquitaine où ils manifestent, les revendications des agriculteurs sont toujours les mêmes : ils veulent que leur production soit payée au juste prix.

Lassés de ne pas être entendus, ils ont opté ce mardi matin à Pau pour un réveil...tonitruant pour Pierre-André Durand, le préfet des Pyrénées-Atlantiques. Ils ont déposé des palettes et des pneus qu'ils ont enflammés et ont fait sonner les cloches de leurs bêtes à toute volée.
Ingrid Gallou et Elixabete Gonzalez étaient sur place.
durée de la vidéo: 01 min 44
Agriculteurs en colère à Pau


A Pineuilh, en Gironde, c'est une manifestation sans couleur syndicale qui se déroule aujourd'hui. Le seul message à faire passer est que le monde agricole se meurt et qu'il faut que les politiques réagissent.
Les producteurs laitiers ne veulent plus être les victimes d'une guerre des prix imposée d'après eux par des normes françaises trop strictes. Trop sévères et qui imposent toujours plus d'investissements.

Là où le bât blesse, c'est que les produits français sont de très grande qualité mais payés et vendus comme des produits d'appel bas de gamme. 
Le litre de lait par exemple est acheté au producteur 26 centimes quand il lui revient à 34 centimes

Il en est de même pour les producteurs de viande. Gilles Eyrignac est à la tête d'un cheptel de 50 Blondes d'Aquitaine dans le Sud-Bergeracois. Il a repris la ferme, dans la famille depuis 5 générations mais songe aujourd'hui à abandonner.
Philippe Niccolaï et Nicolas Pressigout sont allés à sa rencontre.
durée de la vidéo: 01 min 37
Portait d'un producteur de viande au bord de la crise de nerf

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie social andorre international