Cet article date de plus de 4 ans

Limoges CSP : l’association et le club professionnel prêts à enterrer la hache de guerre ?

Après un conflit qui a éclaté par deux fois au grand jour, une solution serait en passe d’être trouvée : une augmentation de la subvention du club à l’association, et la signature d'une convention de 5 ans.

André Sardain, président du Limoges CSP association, avait mis la pression en juin et en décembre sur le club professionnel.
André Sardain, président du Limoges CSP association, avait mis la pression en juin et en décembre sur le club professionnel. © France 3 Limousin
L’affaire a fait couler beaucoup d’encre en juin et en décembre dernier.
Au cœur du problème, le montant versé par le club professionnel à la structure amateur.

André Sardain, président de l’association, mettait la pression sur le président du club professionnel Frédéric Forte pour obtenir une hausse de sa subvention : 50 000 euros en plus des 63 000 euros déjà versés tous les ans.

André Sardain avait un argument de poids : le club a besoin de sa signature pour pouvoir s’engager en championnat de France.

Accord ?

Selon nos informations, un accord aurait finalement été trouvé. L’association obtiendrait bien une rallonge, un peu moins élevée que celle demandée. Et la convention ne serait plus signée pour un an mais pour cinq, ce qui est plus confortable pour le club.

Rien n’est officiel, mais André Sardain nous dit que la situation est effectivement "apaisée".
Du côté du club, le président Frédéric Forte ne parle que de discussions, mais pas d’accord.
Le maire de Limoges Emile-Roger Lombertie, même s’il ne confirme pas non plus, explique pour sa part qu'une telle décision correspondrait à ce qu’il a demandé aux parties.

Si les résultats sportifs suivent, notamment ce soir à Oldenburg, on pourra dire que le CSP est sorti de la crise.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
limoges csp basket-ball sport